L'alternative à l'enfouissement des déchets ? Ou la réutilisation des déchets ?

Avec Monsieur Morlais, j'ai eu la réflexion sur trois points des étapes de l'industrialisation des recyclages de déchet !

Je me suis dit qu'autre la technologie actuelle, permet de réutiliser ses déchets, sauf qu'avec le coût actuel de la valeur du produit brut, et des matières premières, de son PIB en devient une cause à effet, difficile d'appliquer.

Ce pourquoi par téléphone avec monsieur Morlais, nous avons évoqués qu'il était coûteux d'envoyer sous traiter dans les pays en cours de développement a faible main d’œuvre, le tri pour la réutilisation dans des usines a transformation d'un pays lointain, comme cette fameuse bouteille en plastique qui en devient un granulé pour reproduire une nouvelle bouteille. Il en va de même pour le papier. Surtout que cette méthode très utilisé en Allemagne et en France, sont de toutes nouvelles technologies non peaufinées et pratiqué avec perfection, vous imaginez donc le cursus de transport pour effectué cela, à moins que le cargo chargeur de ces déchets n'est pas à essence, mais quelque chose à énergie solaire, ou je ne sais quoi, nous avons encore l'idéal du temps et coût de fabrication à prendre en cause, pour cette particularité. L'exportation massive de nos déchets actuelles n'est absolument pas dans le but de la réutilisation, ni de la transformation, et encore moins dans le but de l'enfouissement.

Revenons en France, où effectivement, les déchets sont enfouis, ou brûlé dans l'incinérateur, on s'est demandé si cela était cancérigène voir catastrophique dans le cas où, ces déchets s'empilent et se déversent dans les eaux à proximité (océan, ravine, lac, rivière, ou tout type de court d'eau). D'où l'idée de la pollution des eaux par l'enfouissement, et aussi de la pollution de l'air même avec des filtres, pour l'incinérateur, et les riverains qui en respire. Certes, un scientifique en parlerait mieux que moi, et je n'en établis pas des conséquences alarmistes.

  • Est-ce que utiliser une bouteille en verre, à re-remplir soit même du liquide contenant par une fontaine du fabriquant, est plus rentable que d'aller toutes les semaines chercher une bouteille d'eau en plastique, ou un pack ?

  • Est-ce que faire les choses soit même, potager ou autres, permet d’auto alimenter, sans dépendre du cursus commerce de proximité.

  • Est-ce que comme les Coréens du Sud le font, ré-utilisent facilement l'eau des toilettes usagés, pour se laver les mains, grâce à une méthodologie de réutilisation de l'eau de chasse.

  • Point par point, nous avons évoqués des hypothèses les plus farfelues. Comme par exemple, envoyer faire exploser dans l'espace une fusée spatiale remplis de déchet, mais dans ce cas les extra-terrestres nous poursuivrais coupables pour cause de pollution de la galaxie et du système solaire.

-> Au lieu d'utiliser des moyens mécaniques pour brûler massivement les déchets, pourquoi ne pas mettre tout ça au fond de la lave en fusion, des volcans chauds qui sont en activités aux quatre coins du globe, dans ce cas faudrait avoir des méthodes extrêmes et là ça coince, car la lave refroidit et les déchets pas sûr qu'ils soient tous fondus avec...

 

L'idée même et aussi, de trouver une alternative aux nuisances sonores de certains type d'installation, mais aussi la nuisance olfactive, comme les enfouissements de déchets peuvent dégager sur des kilomètres à la ronde une mauvaise odeur, IL EN VA DE MÊME POUR LES HABITANTS PROCHES. Et les éoliennes qui font un bruit à longueur de temps.

 

Les mots clés notés lors de cette discussion téléphoniques sont :

* Compostage

* Méthanisation du sol

* Réutilisation des déchets 

et de son lien : 

https://www.iledefrance.fr/plandechets


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.