De Rugy ou le degré zéro de la culture

Le 2 avril, François de Rugy s'est ridiculisé de façon grotesque.

Se croyant sans doute malin, en ironisant sur le nombre d'entrées du film "J'veux du soleil" de Gilles Perret et Fraçois Ruffin, le ministre de la Transition écologique et solidaire a montré son inculture totale et son inconsistance vertigineuse en matière de démocratie.

Vidéo en direct de l'Assemblée et tweet à l'appui, De Rugy a péroré :

"Cher @Francois_Ruffin, si c'est un succès quand votre film fait 20 000 spectateurs, qu'en est-il quand 500 000 citoyens participent à un débat et remettent des contributions ? #GrandDébat #DirectAN"

Vous parlez d'un "tacle" comme le dit les Inrock... il s'agit plutôt d'un petit jet de bave sur les propres chaussures du cracheur.

De Rugy ne sait pas que ces 20000 entrées ont été réalisées lors du mois d'avant-premières du film. C'est à dire avant sa sortie en salles... 20000 entrées pour des avant-premières, c'est un chiffre plus qu'honorable. Voire même exceptionnel. On pourrait lui pardonner de ne pas le savoir, de ne pas savoir que la date de sortie en salles du film était le lendemain de sa pitoyable intervention.

Là où ça devient beaucoup plus grotesque c'est lorsqu'il parle des 500000 citoyens qui auraient participé au "Grand débat" et de comparer ce chiffre avec celui des entrées du film... Le film de Ruffin n'a coûté que quelques dizaines de milliers d'euros, tout au plus. Quid du "Grand débat" ? 12 M d'euros ! selon Claude Lecornu. 12 millions d'euros, un budget digne des grandes productions hollywoodiennes ! 12M d'euros, des milliers de personnes mobilisées, des mairies, des salles etc. pour un résultat plus que médiocre à l'échelle du pays.L'information du coût du Grand débat est tombée 2 jours après l'intervention de de Rugy... le pauvre, il joue vraiment de malchance avec le calendrier.

Mais De Rugy n'y connait vraiment décidément rien à rien en matière de culture cinématographique et ne sait pas que le précédent film de Perret et Ruffin "Marci patron" a totalisé plus de 600000 entrées, sans compter la VOD et la vente de DVD. Ce qui en fait un film extrêmement rentable et populaire, qui a d'ailleurs reçu le césar du meilleur film documentaire en 2107. Comparé au plus que médiocres chiffres de ce "grand débat", ceux des films de Ruffin font office de palmarès de blockbusters. Tout cela De Rugy l'ignore et c'est tout à son déshonneur.

 François Ruffin peut être content de cette intervention pleine de mépris et d'ironie témoignant du degré zéro de culture et de sens commun de la part de son adversaire.

Et nous, gilets jaunes, on se marre.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.