Scoop mondial magnéto-bovin dans les Yvelines

Vous avez peut-être entendu la nouvelle assez déroutante.

Vous avez peut-être entendu la nouvelle assez déroutante. Grâce à Gougueul Earth (on n'arrête pas le progrès) une équipe germano-tchèque a publié des résultats étonnants montrant que les troupeaux de vaches, de chevreuils et de cerfs s'orientent principalement selon un axe Nord-Sud, qu'ils broutent ou qu'ils se reposent.

 

Les photos concernant les vaches ont été récupérées par centaines sur le fameux logiciel d'imagerie satellite, qui se fait une publicité fantastique et à l'oeil, sur ce coup-là. Elles proviennent d'Europe, d'Asie, d'Australie et d'Afrique et d'Amérique Nord et Sud. Pour les cerfs et les chevreuils, l'étude a été menée en république Tchèque. Sur le logiciel, les photos sont évidemment orientées par rapport au nord, ce qui permet de comparer l'ensemble.

 

Et là, bingo, les résultats présentés dans la revue PNAS par Sabine Begall et ses collègues semblent sans ambiguité : il y a clairement une orientation préférentielle des animaux selon l'axe Nord-Sud. La tendance est nette, et la base statistique est confortable.

 

Comme le soulignent les auteurs eux-même, ainsi que les commentateurs, ce résultat est d'autant plus surprenant qu'il n'a jamais semble-t-il été remarqué par des générations d'éleveurs ou de chasseurs. Une jolie surprise, de celles qu'on adore, car elles ressemblent à la Lettre volée d'Edgar Poe : on l'avait sous les yeux, et elle avait échappé à tout le monde...Miam.

 

Balayant en revue les causes possibles de cette orientation, les auteurs évacuent la possibilité d'une orientation en fonction du soleil (qui varierait donc selon les heures du jour, ou des latitudes, ce qui n'est pas observé) ou des vents (on observe les mêmes tendances dans les régions exposées ou abritées). Reste donc l'hypothèse à laquelle tout le monde pense dans ce cas là : le magnétisme. Cela s'avère d'autant plus probable que c'est vers le nord magnétique, plus que géographique, que les animaux pointent.

 

Voilà qui va certainement exciter tous ceux qui pensent que les champs magnétiques influent sur les animaux, et pas que les oiseaux migrateurs. Et après tout, pourquoi pas ! De longues et studieuses recherches en perspective.

 

J'en étais là de cette nouvelle surprenante quand, hier soir, en route pour prendre mon RER, je suis passé devant un paisible troupeau de vaches, effectivement complètement orienté, comme en témoigne la magnifique photo que je vous présente. Mais quelque chose me titillait et après vérification sur Gougueul Earth, mon sentiment a été confirmé : les vaches étaient certes similairement orientées entre elles ( superbes flèches rouges sur les deux photos), et dans l'axe du champ, mais pas du tout vers le Nord (flèche verte). Et d'ailleurs, elles sont à peu près orientées dans le sens le moins probable prévu par la publication de PNAS.

 

Bizarre, bizarre... damned, ai-je découvert une anomalie magnétique dans les Yvelines ? Certainement pas, je suis probablement juste tombé sur un troupeau rebelle, une exception comme il y en a dans toutes les études statistiques.

 

Mais alors, les questions me viennent en rafale : pourquoi mon troupeau est-il tout de même orienté ? Et pourquoi selon l'axe du champ ? Pourquoi mes vaches seraient-elles insensibles au Nord magnétique ? Pourquoi ? Pourquoi ? Vite ! Des collègues finiront bien par répondre à ça ! Vive la science... Et bonne rentrée (pour ceux qui rentrent...)

 

Crédits photo vaches broutant paisiblement par un après -midi d'été sous un soleil déclinant : moi ; photo satellite en médaillon : Google Earth

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.