Basket de rue

Le basket de rue : un mouvement largué ? Mais toujours d'actualité ?

Grandissant dans une petite partie d'un basket club des îles, je me suis vite fais largué par ma petite taille : 1m80 (dès l'age de 15-16ans on observe des géants de 2m05 dans les sélections régionales) où j'ai pu donc jouer parfois en aillier, meneur de jeu... Mais là n'est pas une question, n'ayant pas le morale du gagnant, les portes se sont très vite réduite, au point de lacher complètement le sport aux élites fermés, me tourner vers d'autres loisirs à la rue du panier de basket (et là effectivement on y a droit aux coups et blessures sans signalement d'un arbitre). Ce sport français je l'ai connu à l'époque de Stéphane Risacher, soit un peu avant la famous populaire Tony Parker, Boris Diaw, Joachim Noah... (Qui au passage a révolutioner la propagande outre-atlantique avec le hit "balance, balance toi") .

 

Ballon, ballon toi © Julien thomas Ballon, ballon toi © Julien thomas

Dans le club, j'étais bas niveau pas de quoi m'en vanter, lors de mon premier voyage à Paris où j'ai pu assister la première fois de ma vie en tant que spectateur au Quai 54 en 2005 (avec des stars comme Mokobé en V.I.P), un évènement majeur du basket de rue. Quoi que médiatiquement parlant je ne connais pas de rivalisant avec cet évènement. Je voulais voir du And One à la Rucker Park, mais je me suis très vite rendu compte que toutes les règles de basket étaient appliquées à ce tournoi, et qu'effectivement on peut débloquer un ballon coincé entre l'arceau et la planche avec le pied comme Kadour Ziani.

 

Quai 54 Edition 2005 - reportage © fzerkaou

Où j'en viens du fait que, le basket à réellement grandit en France depuis l'époque de "Show Time" de Georges Eddy : fidèle commentateur, que papa enregistrait en cassette Vhs sur canal plus.

Quoi ? Mon coups de gueule sera aussi nul que venant d'un amateur de basket ball, même que j'aimerais être informé au niveau européen voir d'ailleurs (tiers monde pourquoi pas) des actualités de ce monde au ballon rebondissant.

Basket ball in Paris © Julien thomas (wikicommons jehpuh) Basket ball in Paris © Julien thomas (wikicommons jehpuh)

Il n'existe malheureusement rien sur la TnT (consommateur de l'Equipe 21 passez votre chemin hors J.O), que aussi impossible pour moi de m'équiper d'une parabole ou internet box cable, pour examiner les chaînes de sport à la loupe,qui parfois se limitent à un bouquet cher, qu'en plus les magasines spécialisés se trouvent rarement dans les petites librairies et se résume à du people. Mais tout de même, même laché par ce milieu sportif, je suis et reste un fan incontestable d'une époque qui m'a fait rêvé, et du légendaire panier lancer franc de "Shaq". Basketteur français ne vous inquiétez pas, demain sera plus grandiose pour la pyramide, et en attendant les hommes toujours plus robuste et dynamique, voir plus athlétique (vivement le mec qui dunk depuis le milieu de terrain sans jet-pack et sans trampoline (sans copier sur Space Jam)). Je laisse une pensée aux handisportifs qui eux au moins continuent de jouer le jeu.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.