L'incroyable destin de Thomas Pesquet

C’est le résumé du début de la vie de Thomas Pesquet, jeune astronaute plébiscité par la presse française, au même titre qu’une star de la musique ou du cinéma. Dans ce mini roman pour enfant.

Le père de Thomas, alors professeur en mathématiques, enseigne très tôt les bonnes opérations à calculer pour son fils. Déjà très jeune il veut être pilote d’avion militaire, et est aussi fort à l’école en science et mathématique. Puis en informatique toujours de bons résultats.  Il va sur ces 24 ans où il désire faire de l’aviation soit à Toulouse dans une école d’ingénieur renommé. Déjà expérimenté a 30 ans il postule dans une Agence spatiale européenne et non pas de “com”, qui demande six astronautes. Il suit des périodes d'entraînement et le sport lui est important. Il s’entraîne alors dans une réplique du vaisseau russe Soyouz.

L'incroyable destin de Thomas Pesquet © Bayard Jeunesse L'incroyable destin de Thomas Pesquet © Bayard Jeunesse

Le quartier général de l’agence spatiale lui apprend qu’il devra passer six mois dans l’espace ou il reste 196 jours en apesanteur.  Dans le vaisseau c’est observé à vitesse lumière dans l’espace pas moins de 16 levers et couchers de soleil par jour. Autant dire que les os sont moins sollicités en apesanteur, mais que ça fait bobos aux os (avec fissure et ramollissement). Depuis l’espace Thomas voit des feux ou incendies de forêt immenses qui se produisent sur terre sur des hectares.

Le livre mini roman est entrecoupé de pages documentaires à l’intention des jeunes, pour y apprendre par exemple; la NASA voudrait créer une station spatiale autour de la Lune. Que la Chine et l’Inde ont un programme spatial avancé au point de vouloir mettre des sondes en orbite autour de Mars, que le robot curiosity des américains c’était déjà en 2012 (ça ne me rajeunit pas). Les Américains d’ailleurs songent toujours à aller sur Mars vers 2030 en mission. SpaceX d’Elon Musk permet en tant que fusée de décoller et d'atterrir sur Terre; contrairement au système actuel d’éjection de la capsule pour le retour sur terre.

L'incroyable destin de Thomas Pesquet © Bayard Jeunesse L'incroyable destin de Thomas Pesquet © Bayard Jeunesse
Bien entendu cette époque des années 2010 est marquée par ces débuts médiatiques de parler de certains bourgeois qui s’octroient des voyages pour des dizaines de millions d’euros, en tant que touriste dans l’espace a une orbite plus basse bien entendu que les stations. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.