Conologie

En ces temps difficiles, il est temps de trouver une alternative à l’acquiescement généralisé de la théorie du ruissellement consistant à piller le bas pour nourrir le haut de l’échelle sociale en prétendant que les miettes compenseront le pillage....

Manifeste du parti conophobe

Je ne suis pas un scientifique de la conologie. Je ne suis pas sûr que de tels spécialistes puissent exister autrement quʼen sʼauto-désignant tels. Il demeure que la question est dʼactualité pour cause dʼun spectre qui commence à couvrir le monde de son voile opaque et malodorant: le spectre de la bêtise et de la connerie et de leurs corollaires médiatiques et politiques. Je fais une distinction entre la bêtise qui consiste à ignorer involontairement les conséquences des actions que nous menons et la connerie qui consiste à nier les conséquences tout en les connaissant convenablement.
Ceci se traduit dans un nombre incalculables de domaines de lʼactivité humaine. Comme toutes les sciences ‘mollesʼ que je connais, la conologie en est a un stade descriptif et éventuellement théorique. Pour les sciences humaines, de la sociologie à lʼéconomie, elles en restent souvent à ce stade. Certains domaines peuvent inclure des phases expérimentales destinées à améliorer les théories en les réfutant (ou pas), par exemple cʼest le cas de la psychiatrie ou des études de comportement à la condition dʼutiliser des modèles animaux. Ce dernier point peut être utilisé pour la conologie mais je reviendrai peut être à cela par la suite.


Chapitre 1- conologie routière et foulologie motorisée.


Ce chapitre à lui seul peut constituer un ouvrage à lui seul. A ce stade je distingue deux types de comportements humains caractéristiques, à savoir la bêtise bouchonigène et la connerie accidentogène.

1.a bêtise bouchonigène

Des ouvrages traitent de la constitution de troubles de la circulation routière mais ils sont la plupart du temps axés sur lʼarchitecture routière alors que deux types de comportements sont à lʼorigine des bouchons localisés sans oublier que la connerie accidentogène a un rôle obstructif aussi.
Le comportement dit de la mamie prudente: celle ci quand une limitation de vitesse existe, elle choisit de rouler à une vitesse inférieure. Ce qui est à lʼorigine de freinages dʼurgence de la part des conducteurs qui essaient de se caler à la vitesse normale. Accessoirement, mamie prudente a tendance à rester sur la voie de gauche o centrale car elle redoute que le changement de file soit compliqué par lʼabsence de politesse routiere des conducteurs plus rapides. Ce maintien dans les files ‘rapidesʼ est un facteur aggravant.

Le comportement du mâle puissant: celui ci décide habituellement que ses capacités de pilotage ainsi que la puissance de son gros engin lʼautorisent à se déplacer à une vitesse supérieure à la limite. Pas toujours de beaucoup, grâce aux merveilleux tachymètres automatiques de M Sarkozy. Cette vitesse plus rapide que la médiane oblige ces conquérants du bitume à freiner fréquemment et à déboîter avec vigueur quand le véhicule devant eux est moins rapide.


1.b connerie accidentogène

Celle ci est en fait une évolution darwinienne du comportement du mâle puissant, car celui ci est très fréquemment poussé vers une conduite aggressive par les obstacles et ralentisseurs constitués par la masse informe des conducteurs autres (ou mâles moins puissants). Se développe dans ce cas le comportement du conoïde à long capot qui va changer de voie sans prêter attention à ses voisins routiers voitures, motos ou vélos, voire piétons. Pour des raisons identiques, ce type de conducteur est celui qui utilisera les voies de droites laissées libres pour remonter des files de véhicules lents ou immobiles. Bien sûr, pour des raisons de hiérarchie routière assez proche de celle observée dans les sociétés animales de grands singes, le comportement agressif vis à vis des autres usagers visera surtout les automobilistes apparemment moins équipés, cʼest à dire roulant dans des voitures plus petites. Il serait certainement intéressant de rechercher dans les statistiques dʼaccidents et dʼinfraction si il y a une sur représentation de certains types dʼautomobiles par rapport à la distribution nationale.
Il est à noter que lʼapparent sexisme anti-male ou anti-femmes de ce premier jet est plutôt une question littéraire car je pense que des mamies prudentes sont de jeunes hommes et que des mâles puissants sont des dames nerveuses.

1.c joies de la signalétique urbaine 

Combien de fois avons nous été tristement surpris par les panneaux de signalisation urbains indiquant avec une précision millimétrée la direction du bureau de poste, de la crèche ou du lycée mais pas celle de la ville la plus proche, du centre commercial ou de l’autoroute. La raison est simple, je pense. La mise en place de ces panneaux et leur financement sont du ressort de la commune et, comme les décisions prises par les hauts fonctionnaires, mais j’y reviendrai, leur rôle est de faciliter les transports des locaux et non des visiteurs autres. Évidemment, les résidents savent où est la poste et ce genre de choses. Pas trop de commentaire. 

Combien de fois nous sommes nous retrouvés sur un rond point avec un sympathique logiciel de navigation qui nous suggère de prendre la sortie identifiée comme ‘x’ mais les panneaux comptent disons 6 lignes et ‘x’ est la 4ème, alors on tourne, et on tourne...

1.d éclairage uniforme

Qui n’a jamais de nuit observé dans son rétroviseur une galaxie de phares d’une immaculée blancheur avant que l’un s’en détache se révélant finalement être une pétaradante comète motocycliste. Sans doute est il compliqué de rendre reconnaissable les phares des comètes par exemple en les rendant jaunes ou verts... sans doute...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.