Nos peines et nos occasions

Au retournement de veste, quand tout va bien, changer de bord, pratiquer un autre essais, une nouvelle façon d’affûter le bois, le tailler, peut être bien pour en faire un autre feu. Ou comment mettre un dessin dans l'appareil photo du smartphone et retouché numériquement sa version...

Quand je me vois faire du silex, pour résoudre l'énigme mathématique des formes géométriques, comment pré-historiquement j'accélère dans les moindres dessins, comment j'exaspère d'être satisfait ou de repartir sur mieux, ou comment pomper en ouvrant un livre !

nouveau-document-2018-12-21-13-00-01-1-01

Avec tout ce qu'il y a comme source de prélèvement graphique, il y a forcément une tâche a épargné, ou alors réellement la faire, pour ne pas négliger le dessin : J'évite d'être contre ce qui m'empêche de le réaliser, en soit je m'abstiens de faire ce qui ne me paraît pas évident, comme un dessin, je récite ce dont j'ai appris par cœur, pourquoi pas ?

 

nouveau-document-2017-01-01-01-35-43-1-01

Il y a des méthodes de peindre, pour que ça rentre dans les détails de la composition finale, savoir faire orienté le regard du passant, de celui qui n'y passerait pas forcement beaucoup de temps sur l'influence des caractéristiques de la lecture d'une œuvre, même les plus délirants et farfelus sont quand même d'une certaines façon très réglementé, pour définir un trait d'approche de la méthode utilisée pour réagir ce qu'il en est, et de sa façon d'émouvoir. En gros pourquoi se faire chier, à pondre rapidement une peinture, alors qu'on pourrait en prendre cent minutes par exemple pour faire une forme pas si grande ? Je répondrais la productivité, de celui qui a énormément de talent à répondre.

nouveau-document-2017-01-01-01-33-37-2-01

Si il existe tout autant de peintre qui pratique une technique ancestrale d'aborder des sujets, des manières très surveillé de leur milieu respectif pour définir leur monstruosité de génie, il existe tout autant de milliard de personne qui se respecte dans les catégories définis par l'ensemble des illustres, la possibilité de ces gens permettent d'ailleurs de matérialisé et d'exprimer au plus profond de leur peine, les occasions de raconter quelque chose en image. Tout comme certains qui font un pas en avant vers l'autre pas, pourquoi le sujet ne serait pas une main en avant pour dessiner vers l'autre face qui est ce papier, cette toile, ou que sais-je un support de verre, de PVC, métallique...

nouveau-document-2017-01-01-01-01-26-1-01

Quand un désir profond de création par la mémorisation, qui en découle d'un imaginaire tout autre de l'absolu d'une conformité exemplaire à effet rocambolesque digne de la chimie des pigments, pourquoi s'abstenir d'éviter de ce complaire le nombril dans des variantes d'art non commune à la matière des morts cérébraux, en gros qu'est ce qui définit un artiste vivant et conceptuel ? Si sa négligence est d'être en accord avec ses principaux atouts, ou comment il respecte son propre travail pour ne pas tout rejeter à cent pour cent. Qu'est ce qui pourrait faire qu'une autre version de son œuvre fausserait tout le travail, ou alors permettrait de le rendre mieux ? Et surtout aux yeux de qui, de quoi ? Quel en sera arbitrairement, l'heureux juriste qui témoignera de sa merveille.

img-20181219-180829-01

Pourquoi raconter en, images, photos, illustrations, ou écrits des choses qui ne semblent pas nous correspondre à la base, comme Jean Marie Bigard, qui donnerait un cours de théologie ? Qui pourrait dire que Yannick Noah nous raconterais une histoire sur l'islam des banlieues, ou les meilleurs jeux-vidéos du mois? Quand chaque chose rentre dans son élément, alors il en devient difficile par une personne non experte d'y rejoindre cette partie du cosmos étranger.

img-20181222-141228

Pourquoi ces éléments ne rentrent-ils pas dans les conditions de leurs aimables directeurs artistiques qui ont déjà leur format et thème bien orienté pour une grande écoute et d'audimat si respecté, comme l'alignement de leur planète, ou effectivement sur certaines la chimie est tout autre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.