Titou94
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 janv. 2022

Le Pass Sanitaire aurait permis d’éviter 4000 morts en France… mythe ou réalité ?

Retour sur l'étude du Conseil d'Analyse Économique (CAE) concernant l'efficacité du Pass Sanitaire en France

Titou94
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 18 janvier 2022, le Conseil d’Analyse Économique (CAE) publiait un « Focus » intitulé « L’impact des Pass sanitaires sur le taux de vaccination, la santé et l’économie » (Focus #78).

Ce Focus a été tout de suite repris dans les médias nationaux, ou plutôt une des conclusions de ce Focus à été reprise : le Pass Sanitaire aurait évité 4000 morts en France.

Qu’en est-il vraiment de ces chiffres, et de cette étude appelée « Focus », dont le « timing » de publication est pour le moins intéressant, au moment même où le Pass Sanitaire devient Vaccinal?

Tout d’abord, elle est publiée par le Conseil d’Analyse Économique (CAE). Le CAE fait partie de France Stratégie, qui anime un réseau de 8 organismes publics.

Le CAE est donc un organisme public. Le site internet du CAE précise qu’il « réalise, en toute indépendance, des analyses économiques pour le gouvernement ».

Cet organisme public peut il être véritablement indépendant ? Vérifions…

Le décret 2013-333 du 2 avril 2013 nous renseigne sur le fonctionnement de France Stratégie, et du CAE.

On apprend dans ce décret, que le CAE, si il peut procéder de sa propre initiative, « examine les questions qui lui sont soumises par le premier ministre ».

Mais également que les membres et correspondants du CAE sont nommés par arrêté du Premier Ministre.

Et encore, que le CAE est présidé par le Premier Ministre.

Enfin, le décret de 2013 précise que « les membres et correspondants du conseil d’analyse économique sont tenus au secret ».

En terme d’indépendance, on a vu mieux !!  

Malgré ce secret auquel les membres de CAE sont tenus, j’ai cherché à les contacter pour obtenir des précisions, par téléphone et par mail, sans succès.

La suite de l’article et les conclusions seront donc uniquement basés sur mes observations, observations que je corrigerais si besoin si je reçois des réponses de la part du CAE.

L’indépendance du CAE semble donc rester fortement contestable, et il est probable que ce Focus #78 soit une commande directe du premier Ministre…

Concernant le focus en lui-même…

Cette étude est publiée en anglais. Seul le résumé est disponible en français. En terme de transparence, là encore, on a vu mieux.

Penchons nous sur ce résumé français. Cette étude semble comporter de nombreux biais, ou oublis.

Elle semble avoir été menée comme si le seul élément susceptible d’impacter la vie du pays face au Covid est le Pass Sanitaire, et comme si le seul élément du Pass Sanitaire efficace était la vaccination. D’ailleurs, une erreur (ou un lapsus) s’est glissée dans le rapport qui parle à un endroit de « Pass Vaccinal »…

Cette étude semble oublier deux choses donc : l’immunité naturelle grandissante de la population générale au fur et à mesure que les contaminations augmentent.

Mais également l’action des tests sur l’efficacité du Pass Sanitaire. Car rappelons le, un Pass Sanitaire était valable soit grâce à la vaccination, soit sur présentation d’un test négatif…

La méthode est également surprenante : l’étude s’appuie sur la « théorie de diffusion des innovations », et traite donc la vaccination comme une innovation…  En population générale, la vaccination n’est plus une innovation depuis longtemps… les résultats peuvent ils être considérés comme fiables ?

Par ailleurs, il s’agit de créer un pays « synthétique » permettant de comparer les données réelles et ce qu’elles auraient été sans Pass Sanitaire. Pour créer ce pays « Synthétique », on s’appuie sur les données de pays comparables non soumis au Pass Sanitaire. Mais dans ces pays comparables, les communications officielles autour de la vaccination, les relais médias, la disponibilité des vaccins… ont-ils été identiques ?

En conclusion, il semblerait que ce soit une étude orientée en faveur de la vaccination, et dont les résultats, sauf erreur de ma part et mauvaise analyse, ne peuvent pas être interprétés en l'état.

Tirer des conclusions directement de cette étude ne me parait pas intellectuellement honnête. Elle mériterait à mon sens un très large complément d’information, et mériterait d’être mise en parallèle d’une étude sur les effets indésirables des vaccins Covid-19, dont quelques chiffres sont accessibles sur le site de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), et notamment 128 766 cas au 30 décembre 2021, dont 24% de cas graves, soient 30 900 cas graves.

Sources :

https://www.cae-eco.fr/limpact-des-pass-sanitaires-sur-le-taux-de-vaccination-la-sante-et-leconomie

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000027343503/

https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony