Les robots vont-ils détruire nos emplois dans les 20 prochaines années ?

Les progrès du numérique vont-ils conduire au remplacement de nos emplois dans les 20 prochaines années ?

À l'heure actuelle, il est encore complexe et risqué d'affirmer que nos emplois seront détruits par des forces robotiques d'ici à deux décennies seulement. En revanche, ce qui est plus sûr, c'est que la robotisation de certains types poste est déjà une réalité et il est donc très probable que le marché de l'emploi se modifie en conséquence.

Un futur totalement robotisé, fantasme ou projection réaliste ?

Bornes pour les achats de titre de transport SNCF, distributeurs de billets automatiques, caisses en libre-service... Petit à petit les robots sous des formes variées mais encore discrètes se sont installés. Autant de métiers, guichetiers, hôtes de caisse, agent de comptoir, etc. qui s'ils n'ont pas encore disparu tendent à se réduire au minimum nécessaire. Si on observe la situation, il est facile de constater la réduction du personnel humain dans le côté visible des entreprises, mais il faut aussi considérer les nouveaux emplois nécessaires au bon fonctionnement de ces automates. Des ingénieurs qui les conçoivent aux techniciens qui les fabriquent et les entretiennent les humains sont encore là et toujours nécessaires.

Peut-être que le rythme s'accélère et que l'on confie des tâches de plus en plus complexes, précises ou risquées à des mécanismes robotisés. Par exemple, lors d'un voyage aux USA, Delta Airlines a commencé à tester les embarquements sans personnel. Dans de nombreux aéroports, comme à Singapour et avec certaines compagnies aériennes, c'est tout l'enregistrement des passagers et des bagages qui se fait sans personnel dédié.

La voiture autonome et sans chauffeur en est à ses balbutiements... On commence à penser que l'on peut confier la sécurité et la vie des humains à des machines. Effrayant ? En un sens... Mais qu'elles ont été les réactions de nos grands-parents quand il a été question pour la première fois de confier ses économies ou son chèque de paye à une grosse boîte en métal ornée d'un écran et de quelques boutons ?

Les robots sont déjà en place et sont au plus proche de l'être humain. Les opérations chirurgicales les plus complexes, et donc les corps des patients, sont confiées à des machines robotisées. Et quid du pilotage automatique, des achats sur internet, de l'utilisation des distributeurs en tous genres qui s'utilisent au quotidien sans même que plus personne n'y prête attention ?

À l'heure du développement des intelligences artificielles.

Les plus grandes entreprises qui ont pignon sur rue dans le développement des nouvelles technologies ont toutes des bureaux d'études dédiés à la recherche quant à l'intelligence artificielle sous toutes ses formes. Nombreuses sont les fictions contemporaines à la sauce Black mirror ou Love Death robots qui nous propulsent dans un futur qui ne semble pas si lointain ou la machine a su faire sa place... On pense également à la domination robotique de Skynet dans la saga Terminator.

Cependant, gardons en mémoire qu'il y a plusieurs décennies quand les chaînes de montage automobile s'automatisaient petit à petit, les ouvriers craignaient de voir leurs emplois disparaître. Mais les ouvriers de la construction automobile sont toujours présents en 2019. Toutes les taches n'ont pas pu être confiées à des robots.

Si tout porte à croire que la robotisation va bon train même un voyant ne saurait dire de quoi le futur professionnel sera fait. Une hypothèse crédible à ce jour reste celle que l'on connaît le mieux : Le changement va s'opérer petit à petit et les emplois ainsi que les métiers ont plus de chance de se transformer que de disparaître complètement. Les robots vont-ils détruire nos emplois ? Probablement pas complètement, mais les modifier parfois même en profondeur très certainement !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.