Ces Français qui se marient à Las Vegas : point sur ce phénomène

Ils sont de plus en plus nombreux à se marier dans cette ville sensationnelle, l’an dernier, 844 couples de Français ont traversé l’atlantique et ont choisi de se dire oui au pays de l’oncle Sam, dans le Nevada. Si les mariages dans une chapelle ou devant le mythique panneau de Las Vegas ont toujours autant le vent en poupe, de plus en plus de personnes optent dorénavant pour des cérémonies express plus élaborées, en plein désert ou encore dans certains parcs nationaux.

Qui sont ces Français qui ne veulent pas faire comme tout le monde ? 

Si l’on pense tout de suite à Elvis lorsque l’on entend Las Vegas, ce ne sont pourtant pas les couples de plus de 50 ans qui viennent le plus célébrer leur amour au pays du King. Depuis 2 ans, Las Vegas a amorcé un nouveau virage de son histoire : en redoublant d’imagination pour séduire un nouveau public, la ville a su trouver une nouvelle clientèle et c’est maintenant la génération Y (comprendre les personnes nées entre 1980 et 1990) qui sont les plus grands fans de Las Vegas et de ses mariages.

Il n’est donc pas étonnant de voir fleurir de nouvelles possibilités, toutes plus séduisantes les unes que les autres, pour se dire oui dans cette ville où rien n’est impossible !

Quel type de cérémonie ont eu le plus de succès ?

2018 n’a pas failli à la règle et les mariages les plus plébiscités ont été ceux célébrés en chapelles, ces petites maisonnettes au charme typiquement Américain et un brin kitsch (voir totalement) situées principalement sur « le Strip », la rue principale de Las Vegas, où en quelques minutes, un couple peut passer du statut célibataire à celui de mari et femme.

En deuxième position du classement, les cérémonies en plein désert ont fait un énorme bond en avant. De Red Rock Canyon à Valley of Fire en passant par le magnifique Eldorado Dry Lake Bed, ou encore un mythique Village Fantôme plein de carcasses de vieilles voitures Américaines, de plus en plus de couples se sont laissés séduire par ces paysages typiques du Grand Ouest.

Le bénéfice de ce genre de cérémonie est qu’il n’y a aucune limite, tout y est possible, et tout y est personnalisable. D’un mariage très simple à deux avec juste un célébrant pour vous unir à jamais, à une mini réception élaborée avec pizzas et stand de café à volonté, décoration personnalisée et arche de mariage !

La troisième place du palmarès revient enfin aux mariages traditionnels « sous un gazebo » (comprendre sous une tonnelle romantique) ou dans certains jardins hors du Strip. Après avoir goûté à l’effervescence de la ville, à ses casinos, ses lumières et son animation, place à la douceur, à la volupté et au charme à l’Américaine !

Quel budget moyen dépensent-ils à Las Vegas ?

Pour un mariage dans une chapelle traditionnelle, la moyenne en 2018 se situait entre $450 et $1000 selon les options choisies. Les cérémonie dans le désert quant à elle oscillaient entre $1500 à $4500, selon les mêmes critères. Les cérémonies en gazebo et en jardin ont pour beaucoup été un compromis idéal pour leur portefeuille avec un tarif moyen de $1000 à $2000.

Le mariage à Las Vegas, quelle valeur légale ?

Les mariages à Las Vegas ont-ils une valeur légale en France ? Contrairement à une idée reçue, la réponse est OUI !

Pour bien faire les choses, il vous faudra donc suivre la législation Française au pied de la lettre, obtenir une licence de mariage sur place à Las Vegas et, après votre cérémonie, faire transcrire votre union dans l’Etat Civil Français.

« On ne peut donc pas se marier que pour rire à Vegas ? »

On peut se marier « pour le fun à Las Vegas » mais cela implique de ne faire aucun papier, aucune démarche, que ce soit en France ou aux USA.

 Si tout cela vous semble flou, ou que vous souhaitez de l’aide dans vos démarches, vous pouvez faire appel à un Wedding Planner qui se chargera non seulement de toute l’organisation de votre cérémonie, mais qui pourra également prendre en charge tout l’aspect administratif de votre union.

1

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.