Les « Hourra hourra » des sots

Combien de suicidés aux basques de Mr M. ?.

25 ans après sa mort, 
Il en inspire toujours,
Comme un rendez-vous.


Cette gueule grande ouverte,
Camouflée derrière sa foret de Savoir et l’Histoire.


Combien d’amant se sont trouvés dans les allées,
Partageant des cafés,
À la terrasse des mondes,
Enivrés par les mots, 
Au passage des détecteurs à métaux ?.


Tombe criarde,
Repère des déprimés, des oppressés, des incompris, des …
Des salaires sans ...*, 
Pour des budgets ...*.


Un bâtiment fantômes hébergeant des zombies,
Parvis meurtrier et apocalyptique,
Des jours sans fin ne passent,
Des sots dans le vide,
En offrande au grand homme,
Et à sa collection de films pour adulte.

* voir original

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.