Le Média : des critiques qui ratent leur cible

Décidément une grande partie de ce qu’on appelle la gauche manque d’inspiration en ce moment. Le lancement, plutôt réussi sur la forme, le 11 octobre de Le Media, loin d’être accueilli favorablement, comme c’est l’usage pour un nouvel organe de presse, a fait l’objet de critiques avant même que le contenu soit connu.

Critiques de l’Express, c’est plutôt bon signe. Mais de Mediapart et de sites de médias citoyens, c’est plutôt surprenant. Plutôt que de se réjouir d’un renforcement de la pluralité, Mediapart, et de la visibilité, les sites de médias citoyens, on a eu droit à une enquête de type Rouletabille sur les liens entre Le Media et la France Insoumise, d’une part, et à l’expression d’une vexation d’avoir été ignorés, d’autre part.

Bien loin du vrai débat qui devrait à mon sens s’engager. Celui de la place respective de l’image et de l’écrit à l’époque du numérique triomphant. Ma crainte première est que Le Media fasse la même erreur avec l’image que Mediapart avec le texte. Transposer sur le web les pratiques de la télévision comme Mediapart a transposé celles de la presse écrite sans savoir (vouloir) tirer parti des possibilités apportées par la technologie numérique.

Mediapart et les sites de médias citoyens auraient tout intérêt à s’associer, d’une façon ou une autre, à la dynamique lancée par Le Média pour éviter ces erreurs. Comme l’ont compris des journalistes, vidéastes et bloggeurs du web présents lors de la soirée du 11 octobre. Ou d’être dans un accompagnement critique et bienveillant comme l’est Arrêt sur Images.

Il n’est pas obligatoire de répéter au niveau des journalistes tous les travers des politiques !  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.