#Varoufakis regrette ses photos dans @ParisMatchSa grosse tête finira par nous coûter l'euro

 

— jean-michel aphatie (@jmaphatie) 15 Mars 2015


 

C'est la polémique du jour, les photos de Varoufakis dans Paris-Match, le torchon people et bourgeois de Lagardère. On y voit le ministre des finances grec dans son appartement ô combien cossu d'Athènes. Comment ose-t-il, lui, l'homme de gauche, posséder une telle fortune ?

Jean-Michel Apathie, bien que révolté par ce reportage, n'a pas soulevé de pavés dans les rues de Paris. En revanche, il a écrit un pavé (de 93 caractères tout de même) sur Twitter. Une analyse politique fine, intelligente, profonde, fouillée, où l'homme est naturellement plus important que les idées.

Après lecture de cette analyse politique, on apprend donc que l'euro pourrait tomber. Pourquoi ? Parce que ces salauds de Grecs, qui ont osé élire des dirigeants de gauche, sont trop obsédés par la préservation de leur farniente. Et cerise sur le gâteau, la cigale de l'UE a le culot de se payer une grosse tête dans son gouvernement. Mais une grosse tête ça veut dire quoi au juste ? Est-ce quelqu'un de prétentieux ou quelqu'un d'intelligent ? Oui, Varoufakis a une grosse tête, et elle est bien remplie. Nul doute que c'était ce qu'entendait Jean-Mi, lui le journaliste de gauche. D'ailleurs, il doit certainement le savoir Jean-Mi que le camp des grosses têtes, dont la bêtise n'a dégale que leur prétention, est incarné par la droite germanique et son peuple de fourmis.

Et puis, comment Jean-Mi pourrait-il critiquer un homme de gauche qui gagne bien sa vie ? C'est vrai, lui qui pointe chaque jour chez Canal+ et RTL, et toucherait pour cela 30 000 euros par mois, ne vit pas dans un dénuement total. À peine, 20 fois le SMIC me direz-vous. Et puis la gauche caviar (mais caviar de saumon, on est de gauche quand-même) a fait voeu de pauvreté. À l'image de Laurent Fabius, et de ses 5,5 millions d'euros de patrimoine. Comme quoi, gauche ne rime pas qu'avec fauche.

À moins qu'on m'ait menti et que le PS et ses journalistes affidés soient en fait de droite...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.