Gabon / FMI : La dette publique du Gabon a dépassé les 3000 milliards de francs

Gabon / La dette publique du Gabon a dépassé les 3000 milliards de francs, selon le FMI

13254367_979368462160266_725151187145256046_n.jpg?oh=c052841c87eb546291c7e4e2e4866be9&oe=579F3B38

Selon un rapport du Fonds monétaire international sur les consultations de 2015 au titre de l’article  IV sur « l’ Analyse de la viabilité de la Dette »,  la dette publique du Gabon se chiffrait à 3177 milliards de francs CFA (5,4 milliards de dollars) à fin septembre 2015.

Elle a augmenté rapidement au cours de la décennie écoulée du fait que le gouvernement a cherché des fonds pour financer le PSGE, construire les infrastructures nécessaires à l’organisation (avec la Guinée équatoriale) de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2012 et, plus récemment, compenser la baisse des recettes consécutive au choc pétrolier, indique le Fonds.

« La dette publique totale est ainsi passée d’environ 16,7 % du PIB en 2008 à 32,6 % du PIB en 2014 et, d’après les projections, à 43 % du PIB en 2015. L’augmentation du ratio d’endettement entre 2014 et 2015 s’explique essentiellement par l’émission de 500 millions de dollars d’euro-obligations en juin, la dépréciation du franc CFA par rapport à l’euro et la diminution considérable du PIB nominal due à l’effondrement des cours du pétrole. Deux tiers environ de l’augmentation du ratio dette/PIB depuis 2014 est attribuable à la dépréciation du franc CFA et à la baisse du déflateur du PIB pétrolier« , souligne le rapport.

La dette publique du Gabon est composée essentiellement d’emprunts extérieurs (la dette extérieure a représenté 85 % du total de la dette publique en 2014) contractés à moyen et long terme.

Il convient de signaler que, alors que le groupe régional de la CEMAC fixe un plafond d’endettement public de 70 % du PIB (jugé trop élevé dans les rapports récents des services du FMI sur la surveillance régionale au niveau de la CEMAC), le Gabon se fixe un plafond plus prudent de 35 % du PIB, qui a été dépassé en 2015.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.