virginiebenmoubamba@gmail.com
Abonné·e de Mediapart

913 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mars 2015

virginiebenmoubamba@gmail.com
Abonné·e de Mediapart

Gabon - UPG / La scission ultime se précise ! Mais nous protégerons le Peuple de l'UPG au péril de notre vie ...

virginiebenmoubamba@gmail.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

(La réunion du 22 mars avec les délégués des fédérations qui s'est terminée en pugilat entre le no 1 du PARTI et les fédérations. La scission ultime aura lieu entre le Secrétaire Exécutif (plus pour longtemps) et le Peuple de l'UPG.Il n' y aura plus de scission entre militants. )

Mr. Mboumba Nziengui le Secrétaire Exécutif de l'UPG en tentant une manœuvre dilatoire et illégale de suspension de son Secrétaire Général Bruno Ben MOUBAMBA (par ailleurs élu local de Ndendé) a choisi de sortir lui-même de l'UNION DU PEUPLE GABONAIS par la petite porte. C'est lui qui sera suspendu par le Peuple de l'UPG sous peu et nous ne serons pas responsable des dégâts collatéraux, ainsi que nous l'avons indiqué précédemment. Nous nous trouvons toujours au siège du Parti dans le cadre de notre nouveau jeûne politique. La scission ultime qui se précise opposera Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI au Peuple de l'UPG et non les militants entre eux.

Nous sommes obligé de révéler à l'opinion publique que Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI qui est désormais isolé dans le Parti n'a plus le soutien de la "direction" de l'UPG, il n'a plus le soutien de toutes les fédérations de l'UNION DU PEUPLE GABONAIS. Nous nous voyons contraint de dire au monde que les fédérations du Parti ont rencontré l'actuel Secrétaire Exécutif (qui ne l'est plus pour longtemps) le dimanche 22 mars au siège national sis à Awendjé - Libreville. Au cours de de cette réunion, le "responsable" du Parti ayant minimisé sa base, la rencontre s'est terminé en pugilat entre le no 1 du Parti qui a perdu la main et les délégués des fédérations qui réclament un Congrès rapide.

(Le désarroi des fédérations après 4 ans de stagnation et de comportements ténébreux)

Sans l'intervention protectrice du Secrétaire Général Mr. MBOUMBA NZIENGUI aurait reçu un coup malheureux d'un fédéral. Et on a même vu un allié du Secrétaire Exécutif humilier un vieux Sage du Parti originaire de Mouila en dépit de nos standards culturels. Pour finir : les Gabonaises et les Gabonais doivent surtout savoir que c'est le réseau de la Ngounié Forte qui manipule le Secrétaire Exécutif dans la mesure ou le Chef de ce réseau se voit Président de La République grâce à l'UPG dès que Mr. Ali BONGO serait tombé, parait-il. Il se rêve en néo-opposant grâce à l'UNION DU PEUPLE GABONAIS et de fait, a donné des ordres pour bloquer l'oeuvre politique de Pierre MAMBOUNDOU en attendant son heure. Ben MOUBAMBA n'est pas en lutte contre MBOUMBA NZIENGUI mais de manière elliptique, il combat un vrai faux neveu de Pierre MAMBOUNDOU qui se voit Président de la République à la suite d'Ali BONGO ONDIMBA.

(Le Secrétaire Général de l'UPG Bruno Ben MOUBAMBA a pris conscience lors de la réunion du 22 mars qu'il avait été déjà trahi comme feu le Président Pierre MAMBOUNDOU. Mais soutenu par la direction du Parti et les fédérations, nous allons répondre à la menace cachée dans l'ombre. Pourquoi ? Parce que contrairement à eux, nous ne redoutons pas la mort et nous ne sommes pas à l'UPG pour les postes. Nous sommes à l'UPG pour le Peuple de l'UPG martyrisé. Voilà notre mission pour l'Histoire de ce Parti).

Bruno Ben MOUBAMBA. Awendjé (siège national). Gabon.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda