Je ne suis pas"déréférencé" Je n'ai pas l'intention de me taire ni de me soumettre à autre chose qu'à la Charte de Médiapart

Une affaire fait grand bruit, à raison me semble-t-il !!

Certains abonnés qui tiennent à voir leurs blog et billets être accessibles de l'extérieur de Médiapart par moteurs de recherche ou réseaux sociaux interposés ont vu ces derniers jours cette possibilité, qui leur était accordée depuis le premier jour de leur abonnement, être supprimée, la recherche sur leur pseudo chez Google par exemple, ne donnant aucun résultat en relation avec Médiapart, le site ayant choisi de les "déréférencer" ce qui les rend invisibles et rend inaccessibles tous les billets qu'ils publient sur leur blog.

Outre le fait que la rédaction a dans un premier temps prétexté des problèmes techniques, elle n'a pas eu une attitude très glorieuse.

Sous les questions pressantes des abonnés concernés et d'autres qui cherchent à comprendre, Géraldine Delacroix a fini par avouer:



Il ressort de tout cela un profond malaise et des ambiguités qui ne plaident pas en faveur de Médiapart, de sa rédaction, de sa direction.

Comment expliquer que des billets qui sont hors Charte puissent rester en ligne et constituer ainsi un argument pour "déréférencer" leurs auteurs.

Il suffirait de les supprimer comme Médiapart sait parfaitement le faire pour certains commentaires ou billets quand il le juge nécessaire.

Cette mesure nouvelle, mise en oeuvre sans aucune information préalable, porte en elle une fois de plus les germes de la suspicion généralisée d'une remise en cause d'une liberté d'expression pour les abonnés mais qui pourtant semble être souhaitée voire exigée par Médiapart pour lui-même.

Début juillet le "déconseiller", aujourd'hui le "déréférencement", jusqu'où ira Médiapart, jusqu'où pourra-t-il faire le grand écart entre ce qu'il prétend être et ce qu'il est en réalité.

Une question reste entière.

80 000 abonnés ou 80 000 "veaux" comme de Gaulle l'aurait dit?

Si je suis "déréférencé" c'est que ce billet est hors Charte. 


Remarque subsidiaire mais non dénuée d'intérêt.

Médiapart a été condamné à expurger son site de certains documents.

Si les juges avaient appliqué une sentence du même type que celle imposée aux abonnés, ils auraient demandé la fermeture de Médiapart



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.