L'ENJEU RÉEL DES EUROPÉENNES EN NOMBRE DE SIÈGES EST QUASIMENT NUL. ATTERRISSONS !!!

S'entendre comme larrons en foire : la bipolarisation au service de Le Pen et Macron ou Macron et Le Pen.

En réaction à cette dépêche de Reuters  EUROPÉENNES: CGT et CFDT appellent à faire "barrage à l'extrême droite" j'ai posté le commentaire suivant : 

Ce sont de gros nuls,(Martinez et Berger) c'est du moins ce que le titre de Reuters et sa dépêche permettent de penser.

L'enjeu REEL est de plus ou moins un élu au Parlement Européen 25 sièges pour le RN s'il est en tête 24 pour Renaissance Macron , ou l'inverse si le résultat change l'ordre d'arrivée.

Faire barrage au FN, mais c'est déjà trop tard, et se polariser là-dessus, c'est faire le jeu de Macron. La seule chose efficace, si évidemment les partis en tête nous insupportent également, c'est de se battre contre l'abstention et de faire voter pour n'importe quelle liste susceptible d'atteindre ou dépasser les 5 % et de ce fait diminuer le nombre de sièges à répartir sur les deux premiers qui sont hors d'atteinte dans ce scrutin.

Est-ce trop compliqué pour nos dirigeants syndicaux ???

C'est un scrutin à la proportionelle à un seul tour. C'est une occasion précieuse de voter pour et non contre, tombant de ce fait dans le piège initié par Macron et repris par Marine Le Pen, tous les deux sachant que c'est la meilleure façon de leur offrir le plus grand nombre de sièges possibles.

sondage

Source Le Figaro

Voter pour le RN contre Macron ou Renaissance contre Marine Le Pen, est un manque manifeste de clairvoyance, ou de temps de cerveau disponible insuffisant !!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.