« A ton âge, je travaillais déjà… à ton âge, je travaillerai encore mamie !! »

« A ton âge, je travaillais déjà… à ton âge, je travaillerai encore mamie !! »

Merci M. Ayrault d’avoir écouté le Medef. Merci M. Ayrault de croire que seul la CFDT est un syndicat. Merci M. Ayrault de croire qu’à 70 ans on peut encore travailler.

J’ai écouté hier soir la réforme des retraites pondue par un gouvernement qui ne croit pas à ses idées. Sous Fillon, les socialistes étaient dans la rue avec nous pour défendre la retraite à 60 ans et aujourd’hui ils sont à la tête du pays pour détruire l’héritage du CNR.

Alors, comme M. Ayrault vous n’écoutez que les patrons, je vais quand même vous donner des pistes :

-         Attaquez  vous à un régime spécial, celui des élus politiques. Et oui, non seulement, vous percevez un salaire mensuel (oui, je sais c’est une indemnité mais comme homme politique est devenu un métier…) qui correspond à la moitié de mon salaire annuel mais en plus quand vous avez été élu pour 5 ans, vous cotisez pour 15 ans sans limite d’âge.

-         Rappelez aux français que les cotisations sociales sont un salaire différé et mutualisé.

-         Que les régimes spéciaux ont des caisses propres et donc les salariés concernés se réforment si ils le veulent.

-         Que le 1° poste de dépense de l’Etat c’est le remboursement de la dette et je crois que soit on ne la rembourse pas (comme les islandais), soit on la monétise (CAD que sur les 4900 milliards que tous les français ont épargné, on rembourse les 1600 milliards de dettes et après on économise 150 milliards de remboursement par an).

Voilà, je pense qu’il faudra encore lutter pour l’égalité et la retraite pour tous. Je rappelle à ceux qui croient que les patrons sont tous extraordinaires que les lois d’obligation scolaire votée à la fin du XIX° siècle en Europe sont faites pour limiter le travail des enfants. Et oui, ce n’est pas une volonté d’instruire, c’est juste que sans contrainte, les enfants européens seraient encore dans les mines.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.