A ceux qui s'interrogent sur la conférence conjointe d'Edwy Plenel et Tariq Ramadan.

Si je peux me permettre, je vais tenter un petit éclaircissement quant à ce questionnement que j'ai pu lire ici et là, connaissant bien les positions de l'un et de l'autre, étant moi-même muslmane et ayant assisté à cette fameuse conférence du 17 janvier.

Il se trouve qu'Edwy Plenel et Tariq Ramadan ont des points de divergence, cela est certain. Mais il se trouve aussi qu'ils ont des points communs essentiels concernant des problématiques qui les intéressent particulièrement en ce moment : le traitement des français de confession musulmane par les classes politique et médiatique.

Ils ne se réunissent pas pour parler de l'Islam et de ses positions sur l'homosexualité ou le traitement de la femme dans les pays arabes, mais de la place des français de confession musulmane et les procès qui leur sont fait en permanence d'être trop visibles, pas assez français, communautaristes, etc.

Edwy Plenel ne "soutient pas" Tariq Ramadan, il partage avec lui des constats et ils se retrouvent sur une vision nuancée et humaniste de la société et de ses minorités.

Tous deux condamnent les attentas, fermement et sans restriction, et tout deux s'interrogent sur les processus socio-économiques et politiques qui ont pu permettre de tels actes, étant entendu par la quasi-majorité des musulmans (non pas "modérés" mais au contraire qui comprennent la globalité du message et les fondamentaux sur lesquels reposent tous les autres principes, à savoir, le développement des qualités humaines individuelles - la miséricorde, la compassion, le pardon, la patience, l'endurance, l'humilité, l'exigence et la confiance en Dieu - à l'instar de toute grande tradition religieuse) que ces actes ne sont pas conformes aux principes islamiques fondamentaux.

Tariq Ramadan, quel que soient les procès qui lui sont faits en permanence, mais dont ses lecteurs et auditeurs honnêtes ne sont pas dupes, est un musulman pratiquant et fidèle au message islamique bien compris, c'est à dire qui amène à la raison et à la sagesse. Il sait que l'homosexualité, l'alcool, les rapports hors mariage, le mensonge, la calomnie, le porc, l'adultère, etc. font partie des pratiques interdites par Dieu. Et ce dans la plupart des religions (seule l'interdiction de l'alcool est apparue au moment de la dernière révélation), mais ces préceptes, selon lui, ne s'appliquent qu'aux musulmans qui veulent être fidèles au message divin auquel ils croient. Il est extrêmement clair là dessus, comme sur tous les autres sujets qu'il aborde d'ailleurs, mais on en vient à penser que les musulmans doivent être manichéens et simplistes s'ils veulent être compris par leurs concitoyens... ou ne pas paraître suspect... hummm trop intelligent ce musulman.. c'est louche...

Donc leur intervention conjointe a été un véritable délice pour l'esprit et pour le coeur, j'en ai pris des notes parmi lesquelles les quelques perles suivantes :

Deux citations de Charles Péguy par Edwy Plenel définissant les dévots : "Parce qu’ils n’ont pas le courage d’être du monde, ils croient qu'ils sont de Dieu. Parce qu’ils n’ont pas le courage d’être d’un des partis de l’homme, ils croient qu’ils sont du parti de Dieu. Parce qu’ils ne sont pas de l’homme, ils croient qu’ils sont de Dieu. Parce qu’ils n’aiment personne, ils croient qu’ils aiment Dieu "

"On ne fonde, on ne refonde aucune culture sur la dérision, et la dérision et le sarcasme et l’injure sont des barbaries. " 


E.P.: "L'attentat de Charlie Hebdo est un attentat contre nos libertés à TOUS"

Son livre "Pour les musulmans" est à la fois "un cri d'alarme et une main tendue"

"L'IDENTITE-CLOSE, fermée, dans le rejet de l'autre est contre l'EGALITE contrairement à l'IDENTITE-RELATION qui revendique au contraire la diversité et la pluralité qui fait notre force."

E.P. citant Jean Jaures : "Oui, messieurs, si les violences auxquelles se livre l'Europe en Afrique achèvent d'exaspérer la fibre blessée des musulmans, si l'Islam un jour répond par un fanatisme farouche et une vaste révolte à l'universelle agression, qui pourra s'étonner ? Qui aura le droit de s'indigner ? [...] C'est toujours servir la patrie que d'éviter que se renouvellent les blessures qu'elle a infligées à l'humanité et au droit. Que de l'amener à se demander quelles semences de colère, de douleur et de haine elle sème là-bas et quelle triste moisson lèvera demain..."

(Pour le texte intégral, qui est magnifique, lien ci-dessous :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-pellissier/070115/quand-jaures-parlait-des-fanatiques-de-lislam )

T.R : "Il y a parmi les musulmans des gens qui sont en guerre contre l'occident, or ils ont des comportements qui sont contraires aux principes qu'ils disent défendre, c'est pourquoi il est important que chacun d'entre nous prenne la parole pour expliquer avec nos propres mots, notre position sur ces comportements"

"Il faut sortir de l'émotion, maîtriser ses colères et parler de façon audible, de façon à être compris pas ses interlocuteurs"

"Nous devons être ouverts de coeur et calmes d'esprit"

"Il faut sortir du réactionnel.. nos positionnement doivent s'inscrire dans une vision plus large, notre identité musulmane ne doit pas être craintive et agressive"

"Les grands savants de l'Islam ont toujours été en contact et ouverts sur les autres traditions car ils ont une ampleur large de leur propre message et ont pu le porter à l'extérieur, le faire dialoguer. Il faut passer par l'autre pour revenir à soi"

Il faut se libérer de soi. Or les émotions mal gérées sont des prisons. Tout comme le légal sans le souffle, est un enfermement. Le sens des responsabilités passe par l'éducation et la connaissance, TOUTES les connaissances"

"Quelles sont les conditions de la paix? La connaissance, mais aussi la JUSTICE. Il n'y aura pas de paix sociale sans JUSTICE SOCIALE"

Etc. etc. Ce serait trop long de tout retranscrire, mais la vidéo sera certainement sur YouTube dans qq jours.

Donc voilà le résultat de l'association de deux êtres éclairés qui aiment profondément l'être humain...

Bravo à eux, ils m'ont mis du baume au coeur dans ce monde de fous furieux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.