Assistants familiaux des Alpes-Maritimes; pas de prime Covid, déjà privilégiés?

Le département des Alpes-Maritimes recrute des assistants familiaux. Un métier qui permet aux enfants placés d'avoir de meilleures chances d'avenir. Un métier de vocation, d'autant plus en période de crise sanitaire.

La fermeture des écoles a eu pour conséquence un regain de travail pour tous les parents.
Pour les familles d’accueil, hébergeant plusieurs enfants, d'âges différents qui ont souvent des troubles de l'apprentissage, le métier a pris une nouvelle tournure. Pas de répit pendant plusieurs mois, des investissements pour que les enfants puissent suivre leurs cours et tout ce qui vient à côté que tout à chacun a connu (augmentation du prix de la vie, difficultés à trouver certains produits de premières nécessité…). Je n'ai pas entendu ces familles s'en plaindre. Puis le gouvernement promet des primes pour ceux qui s'investissent lors de cette crise. Le 21 avril 2020, un amendement passe au Sénat "prime exceptionnelle de 500 euros aux assistants familiaux dans le cadre de l'aide sociale à l'enfance (ASE). En effet, en raison de la crise actuelle due à l’épidémie de Covid-19, elles doivent subir de nouvelles charges dans l’accueil des enfants pour lesquels elles ont obtenu un agrément." 

Mais cela reste au bon vouloir du département. Les assistants familiaux des Alpes-Maritimes sont assez payés, voila ce que doit penser le président du département Charles-Ange Ginesy. Triste nouvelle lorsque l'on sait qu'il est très compliqué de recruter des assistants familiaux du fait d'un travail qui demande beaucoup d'investissement et peu de reconnaissance. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.