Van Eylen Didier

Abonné·e de Mediapart

43 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 septembre 2011

Van Eylen Didier

Abonné·e de Mediapart

Maurice Lévy: Histoire d'un coup (monté) de communication grotesque.

Van Eylen Didier

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tout d'abord, Une petite présentation pour situer l'extrême importance économique du personnage:

Dirigeant multi-millionnaire d'un des fleurons des entreprises françaises, Maurice Lévy, au look de banquier de la City, est une des personnalités les plus influentes de Paris bien que relativement discrète. Il est membre du club Le Siècle et du conseil de la fondation du Forum économique mondial. Il est aussi président de l'Association française des entreprises privées (Afep) et co-fondateur du Cercle de l'Industrie, avec Dominique Strauss Kahn. Il a participé à la conférence Bilderberg de 2011.

Le modèle libéraliste français en quelque sorte. Très bien.

Ensuite, il y a pour moi une situation hallucinnante à plusieurs niveaux:

- Maurice Lévy pose un acte politique majeur: il dit dans un premier temps qu'à l'heure ou en France tout le monde doit se serrer la ceinture, les personnes les plus fortunées doivent aussi y mettre du leur également. Totalement à contre-pied de la politique gouvernementale et leur promesse de ne "pas augmenter les impôts".

- Dans un deuxième temps il dicte à mots couverts ces conditions: « Il faut que ce soit suffisant pour que ce soit notable, que les gens perçoivent qu’il y a un véritable effort, et il ne faut pas que ce soit décourageant au point qu’un certain nombre de personne profiterait de ça pour partir ».

Deux réflexions me viennent directement à l'esprit

1) Il montre clairement QUI décide aujourd'hui. Citation de Michel Chevalier, 1832, dans le journal le globe: "La politique de l'avenir aura pour objet l'administration des intérêts matériels de la société; les hommes généraux de l'industrie, les banquiers et les ingénieurs seront alors des hommes politiques à titre au moins égal à celui des raisonneurs, des règlementeurs. Nos efforts doivent tendre dès aujourd'hui à leur révéler le caractère politique qui est en eux et qui ne sentent pas."

J'ajouterai que chaque augmentation d'impôt sans consentement tacite de ces gens est souvent synonyme de menaces d'aller voir ailleurs, souvent lourdement relayée par la presse. Ici, cela passe tout seul. Pas de menaces dans la presse: rien, nada.

Si j'étais mauvais esprit et extrémiste , je pourrais dire que les élections servent à mettre le pantin qui s'agitera au gré des ficelles des vents économiques, économie qu'on (Les Etats) a complètement abandonné après les accords de la jamaïque, je le rappelle:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_la_Jama%C3%AFque

2) Je me suis dit aussi: "tiens, voilà un libéral qui est par essence pour un Etat régalien et qui se met à proclamer cela. C'est d'autant plus bizarre que les Etats-Unis, dans le même temps, ont fait exactement l'inverse" et on favorisé les coupes budgétaires aux suppléments des prélèvements fiscaux pour les plus riches.

Et, évidemment, le masque tombe: hier matin M. Levy nous explique la seconde partie de ces conditions:

Et puis attention, il émet aussi des conditions non négligeables. Ces efforts qu'accepteraient de faire les grands patrons devront s'inscrire dans un effort global de réforme, tant sur les dépenses que sur les recettes. Pour cela, il développe 4 axes: d'abord, prendre immédiatement des mesures d'économie. Puis le gouvernement devra opérer des « réductions drastiques de la dépense publique, aussi bien sur le plan des dépenses générales, que sur le plan de dépenses sociales » (Libération).

Ce qui confirme ce que je pensais au départ. Comme Laurent Mauduit le disait dans son excellent article:

http://www.mediapart.fr/journal/france/080911/securite-sociale-la-strategie-du-pire

la mort annoncée de la sécurité sociale prend de plus en plus forme.

Moi je pense que le contexte mondial nous y oblige également:

http://blogs.mediapart.fr/blog/van-eylen-didier/080911/securite-sociale-histoire-dune-mort-annoncee-dont-le-bourreau-nest


.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.