Comme vous le voyez on ne baisse pas les bras et on continue le combat contre LINKY

Rencontrer les élus locaux ,dialoguer, discuter, argumenter, insister , peut contribuer à leur faire prendre conscience des DANGERS de ce projet LINKY et autres compteurs communicants,et déboucher sur des initiatives administratives. Qui ne peuvent que faire réfléchir les citoyens informés uniquement par les mensonges d'ENEDIS relayés par une certaine presse aux ordres ...

Le 15 février 2018 à 23:42, Anosondes.13300.Salon <anosondes.13300.Salon@protonmail.com> a écrit :

Bonsoir,

 

Après avoir obtenu une motion pour Salon-de-Provence, voici un arrêté de la commune de La Fare les Oliviers.

 

Un arrêté, certes, ce n’est pas idyllique mais on n’a pas pu faire mieux ! Lors de notre entrevue récente avec les DGS de La Fare puis de Pelissanne, nous leur avons  demandé de s’engager contre le déploiement de ce satané  Linky !

 

Mais  quand ils nous préviennent qu’ils ne feront rien  contre, quand malgré tous nos arguments pour qu’ils émettent une délibération, ils  restent  frileux, le "doigt sur la couture du pantalon" devant les injonctions institutionnelles et qu'en plus d'être soucieux des deniers de leur commune, ils ne veulent pas risquer les foudres du préfet avec un procès d'après eux, perdu d'avance.

Quand finalement,  on a un peu ébranlé leurs convictions et que les mairies décident finalement  d'émettre un arrêté même minimaliste car non opposable, sur le modèle de celui de Castres que nous leur avons présenté en tout dernier recours,  on se dit qu’un arrêté, c'est toujours ça de pris !

On a ouvert la brèche. Ce n'est pas complètement négligeable  car c'est quand même  un élément de plus qui peut inciter certains citoyens à refuser le compteur.

 

Tant qu'il n'y aura pas une décision au niveau  du Conseil d’État, voire en Cour Européenne contre Linky, ça ne va pas être toujours facile  d’obtenir davantage, même si on reste toujours  sur la posture de demander le refus du déploiement.

 

Malgré tout, les deux DGS nous ont semblé intègres et  de bonne foi et ont tous deux réclamé le contrat de concession qu’ils  nous  transmettront.  On attend de voir !

La DGS de La Fare nous a expliqué  que  le contrat de concession étant signé entre le SMED13* et EDF, il n’y a pas de copie en mairie. En ce qui concerne la concession qui aurait pu être signée entre la commune et EDF avant l’adhésion au SMED13, c’est difficile à rechercher car  très ancien,  d'autant qu'elle n'a aucune date.  

(* SMED13 =  syndicat d’énergie des 118 communes des Bouches-du-Rhône -sauf Marseille). 

 L'arrêté de La Fare va être affiché sur le facebook de la mairie. On attend la réponse de Pélissanne. 

 

Avez-vous des conseils à nous prodiguer  pour les prochaines entrevues ?

 

Tout le travail reste  à faire pour sensibiliser les citoyens.

 

Prochaines étapes pour nous  : 

- lundi matin, RV avec le député de la 8e circonscription,

- lundi après-midi, RV avec le maire de Velaux avec des collègues du Collectif Anti-Linky13 (regroupant les collectifs des Bouches-du-Rhône et initié par Marseille-Centre).

- mardi soir, le 20 février  à 18 h30  Réunion publique à la Maison pour Tous de Velaux, co-animée avec le Collectif 13

- Mercredi 28 février à 18h30 à la Maison de la Vie Associative de Salon-de-Provence

Conférence animée par David BRUNO, Ingénieur dans l'aviation civile, membre actif de notre collectif,

Thème : "Comment se protéger des ondes électromagnétiques en dehors de l'habitat" et Pourquoi refuser le compteur Linky ?

auteur du livre "Comment se protéger des ondes électromagnétiques" 

 

Comme vous le voyez on ne baisse pas les bras et on continue le combat contre le déploiement des compteurs communicants !

 https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=d5346ba0a1&view=att&th=1619ba24215e0955&attid=0.1&disp=safe&zw

Solidairement.

 

 Collectif "A nos Ondes !" Pays Salonais 13300

 

Sent with ProtonMail Secure Email.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.