varlenge
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 avr. 2012

FIN DE PARTIE...

varlenge
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nicolas Sarkozy a écrit aux Français :

Ce n’est pas une lettre de candidature que j’attendais mais une lettre d’excuse pour les dommages faits à la France et à ses citoyens

Cette insipide et interminable campagne électorale touche à sa fin. Son principal intérêt aura été de révéler qu'une large partie de l'électorat de gauche vibre encore quand on lui parle des valeurs fondamentales de notre République.

 Grâce soit rendue à JL Mélenchon et à sa "révolution citoyenne" pour en avoir fait la démonstration. Il aura ma voix, comme Mitterrand a eu la mienne au premier tour en mai 1981, pour les mêmes motifs.

 Certes nous savons que ses propositions pour une économie recentrée sur la justice sociale, impliquant la restauration des services publics, la participation des salariés à la gestion des entreprises, une profonde réforme fiscale, le contrôle des banques... dans un environnement mondialisé - qui n'a que le profit pour règle et la concentration de tous les pouvoirs dans les mains de quelques financiers pour méthode - sont aujourd'hui, encore plus qu'hier, intenables.

 La faute en revient pour partie à la capitulation sans condition du PS de François Hollande, qui en 2005 a conduit une partie de la gauche (minoritaire) à soutenir le projet constitutionnel européen sacralisant l'Europe ultralibérale, qui aujourd'hui part en lambeaux et laisse sur le carreau des dizaines de millions de pauvres gens.

 Juste retour des choses, c'est ce même François Hollande qui va devoir assumer toutes les conséquences de son soutien à cette Europe des marchés, qu'il veut maintenant amender.

 Quelles sont ses armes, où sont ses relais sur le Vieux Continent pour affronter les Merkel, Cameron, Barroso ?

 Qui en France le soutiendra quand les 40 ou 50 financiers (les fameux grands donateurs de Sarkozy), qui tiennent la réalité du pouvoir, siffleront la fin de la récréation ?

 Les électeurs... de Mélenchon peut-être !

 Voila pourquoi le seul vote utile au  premier tour est bien celui pour le leader du Front de Gauche, quelles que soient nos réserves vis à vis des "hommes providentiels". 

 ________________ 

 N. Sarkozy va donc céder le trône et être privé du jouet que les Français lui ont très imprudemment confié pendant 5 ans : notre République monarchique.

 Je lui reconnais trois mérites.

 En premier lieu il aura - involontairement - démontré la carence d'institutions qui permettent à un homme seul de cumuler de fait les pouvoirs, exécutif, législatif (par le biais d'une assemblée à sa main) et judiciaire (au moyen d'un parquet à ses ordres).

 Depuis Locke, Montesquieu ou Sieyès, on sait bien que sans la séparation de ces 3 pouvoirs, il n'y a pas de démocratie digne de ce nom.

 Les propositions de Mélenchon, Eva Joly, Montebourg et même Bayrou... pour une 6ème République qui rééquilibrerait les pouvoirs, sont donc plus que fondées, c'est même un pré-requis pour le redressement d'un pays qui glisse vers le népotisme et la corruption.

 Le deuxième mérite de Sarkozy est d'avoir, de façon caricaturale - et toujours involontaire -, montré les limites d'une gouvernance qualifiée de postmoderne (voir billet précédent), par les intellectuels qui l'avaient rejoint en 2007 ou au début de son mandat.

 La communication plus que l'action, l'apparence plus que la substance, l'instant plus que la durée, ont caractérisé la présidence sarkozienne et sa campagne actuelle. Il n'est pas inutile de rappeler que son principal mentor - Patrick Buisson - est un spécialiste des sondages et de lacom(1) 

 Enfin troisième démonstration involontaire du sortant : à l'époque d'Internet, de Twitter, de Facebook, de Youtube, des réseaux sociaux..., il ne sert à rien de s'assurer le contrôle des media traditionnels (en allant -stupidité extrême- jusqu'à nommer les présidents de chaîne !) pour vendre ses mérites : 3 minutes d'une vidéo bien montée font bien mieux qu'un Pernault tous les midi ! (2)

____________

Adieu donc N.Sarkozy ; tu vas par tes conseils avisés d'avocat d'affaires, gagner beaucoup d'argent et retrouver au Crillon, au Fouquet's et peut-être sur l'île de Liliane Bettencourt la bande sympathique des Hauts-de-Seine, les Balkany, les Copé, les Woerth... des gens si convenables, si honnêtes ...

... à moins que des "affaires" moins glorieuses ne te mettent au banc des accusés en compagnie d'amis moins fréquentables de Karachi, de Kadhafi ou de Ben Ali.

 Console-toi, c'est Carla qui t'apportera des oranges... amères.

 ___________ 

 (1) - Comme le soulignait un éditorial récent du New York Times, l'intelligence de Hollande aura été de prendre le contre-pied du candidat-président en restant le plus possible un postulant "normal" souhaitant exercer une présidence "normale".

 Le combat Sarkozy-Hollande c'est aussi un peu la mise en évidence de l'impuissance du pit-bull face au hérisson.

 (2) - Pour restaurer la crédibilité de nos radios et télés, il est urgent d'en confier la gestion à un organisme enfin indépendant comme en Grande-Bretagne. Hollande le fera-t'il ?

 Les cireurs de pompe patentés qui depuis des lustres, tels la Ferrari, ne mettent plus de sens dans leur machine à décerveler, les publicistes ségaliens et leurs farces tranquilles, les économistes ayant pignon sur antenne pour justifier leur constance dans l'erreur, les plumes et les voix de la culture officielle et académique à la Max Gallo, qui pour une biographie de  Louis XIV, de Victor Hugo et de Napoléon nous offre en prime un Robespierre, un Jaurès, un Garibaldi, un De Gaulle et quelques autres... auraient du souci à se faire et l'on pourrait peut-être écouter la petite musique de vrais talents qui dans tous les domaines continuent à porter haut les couleurs de la France des Lumières... aujourd'hui sous l'éteignoir !

 http://www.jeanpierrevarlenge.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze