Velveth
Abonné·e de Mediapart

502 Billets

2 Éditions

Billet de blog 15 oct. 2010

Adieu Camédia

. Membre fondateur de Camédia, Collectif d'abonnés à Médiapart en soutien actif au journal en ligne, j'en ai démissionné mercredi dernier. Quelques lignes pour en expliquer les raisons.

Velveth
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.

Membre fondateur de Camédia, Collectif d'abonnés à Médiapart en soutien actif au journal en ligne, j'en ai démissionné mercredi dernier. Quelques lignes pour en expliquer les raisons.

.

L'article sur le « comptage des manifestants parisiens » - opéré par une équipe totalement inexpérimentée en ce domaine au point d'ignorer les techniques de comptage en cours depuis plusieurs années par les diverses organisations de la gauche sociale et politique - est, le soir même d'une journée marquée par des grèves et des manifestations allant crescendo, pour le moins curieux - pour rester dans la bienséance et éviter toute mélenchonnerie condamnable.

.

C'est lors d'affrontements de classes sévères, comme actuellement sur les retraites, que se révèlent les fractures...de classe et les partis-pris entre les puissants, leurs porte-voix et ceux qui, parfois épuisés, vendent leur force de travail pour survivre et ont, eux, une « conscience de classe ».

.

L'invitation de Mathieu Magnaudeix dans le 20h00 de France 2, hier jeudi, signe l'irresponsabilité de « nos Pieds Nickelés ».

.

Nombre de salariés, souvent en butte douloureuse avec leur hiérarchie, ont perdu une journée de paye et ont mis parfois jusqu'à deux heures pour rejoindre la manifestation du 12 octobre et autant pour en revenir.

Pour être respectés par un régime qui les ignore voire les écrase.

Peu d'entre eux sont des abonnés à Médiapart mais ils ont droit au respect y compris des journalistes s'improvisant compteurs.

.

Cet article voulait manifestement provoquer du buzz pour être repris dans les médias et s'offrir à bon compte, c'est le moment de le dire, une pub gratuite.

Mission réussie. France Inter, entre autres médias, s'en est emparé pour minorer le mouvement social et même France 2, la voix du Fouquet's, s'en est donc léché les babines.

.

Ma réaction se serait arrêtée à quelques posts daubeurs si plusieurs journalistes, dans le fil de discussion qui a suivi leurs trois articles ( trois !) sur leur « expédition » typée « Tintin au Congo » , n'avaient fait preuve d'une arrogance et d'un mépris de classe particulièrement odieux.

.

Aussi, si je reste abonné à Médiapart (je suis bien abonné au Monde.fr !), je démissionne du Collectif d'abonnés (Camédia) créé pour soutenir le journal en ligne.

.

Ce n'est pas de gaieté de cœur que je prends cette décision mais le traitement réservé à la contre-réforme des retraites m'avait déjà laissé une « drôle d'impression ».

Mais mes opinions n'ayant pas à prévaloir sur celles de tel ou tel journaliste en charge du dossier, je me suis tu.

J'ai toujours défendu le pluralisme tel qu'il s'exprime dans Médiapart et n'ai jamais souhaité y trouver l'écho d'une presse militante qui me soit proche.

Mais, avec cet article et les posts des trois journalistes qui se sont exprimés, une certaine morgue sociale s'est fait jour.

.

Ma démission se veut un signal à ces « suffisants ». Chez ces gens là, on compte, monsieur. On compte...

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin