Velveth
Abonné·e de Mediapart

502 Billets

2 Éditions

Billet de blog 23 nov. 2010

Tentative de destruction d'une expo sur Gaza au Musée d'Art Moderne !

. Hommage au martyre du peuple de Gaza, l'exposition de Kai Wiedenhöfer connaît depuis son ouverture le 5 novembre un large succès. Les affidés de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont tenté, dimanche dernier, de détruire cette exposition sur les massacres à Gaza, au Musée d'Art Moderne de Paris, et le CRIF réclame sa fermeture !

Velveth
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.

Hommage au martyre du peuple de Gaza, l'exposition de Kai Wiedenhöfer connaît depuis son ouverture le 5 novembre un large succès. Les affidés de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont tenté, dimanche dernier, de détruire cette exposition sur les massacres à Gaza, au Musée d'Art Moderne de Paris, et le CRIF réclame sa fermeture !


.

Une trentaine de nervis sans doute affiliés à la LDJ dont certains étaient encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué, dimanche après-midi, le Musée d'Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 - Paris - M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9), pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres d'Israël de décembre 2008 - janvier 2009 dans la bande de Gaza.
.

Les mercenaires, adeptes de l'extrême droite israélienne, ont tenté d'atteindre la galerie d'exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe Kai Wiedenhöfer. Sans succès : l'accès leur a été barré par le service de sécurité du musée qui a du faire preuve de courage.
Ils ont alors perturbé l'entrée des visiteurs en scandant des slogans hostiles à la direction du Musée d'Art Moderne et apposé des autocollants sur lesquels on pouvait lire, entre autres « poésies » : « Antisionisme = Antisémitisme » ou « Stop au palestinisme antijuif »...
Dans la furie de leur assaut, ils ont de tenté de saccager les multiples oeuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l'enceinte du Musée d'Art Moderne, à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse !
.

Le CRIF est-il la « vitrine légale » de la LDJ ? Il avait, en tous cas, donné le signal, la semaine dernière, en appelant catégoriquement, à la suppression de l'exposition, comme on pouvait en prendre connaissance sur leur site.
http://www.crif.org/index.php
?page=articles_display/detail&aid=22403&artyd=9
.

Face à ces violences, menaces et pressions, il est essentiel que les visiteurs de cette expo soient très nombreux. C'est la meilleure manière de rendre hommage à ce magnifique travail mais aussi d' encourager la direction du musée à ne pas céder à ces méthodes barbares.
Visites de l'exposition « Gaza 2010 », 11 avenue du Président Wilson, 75016 - Paris (M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9). En raison de la présence d'une exposition spéciale, l'accès aux collections permanentes (et à l'exposition Gaza) se fait sur le côté du Musée, en passant par la cafétéria.

Voir le billet de Naja:

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/naja/221110/exposition-gaza-2010

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart