Velveth
Abonné·e de Mediapart

502 Billets

2 Éditions

Billet de blog 25 janv. 2010

Appel des 100 pour Alain Garrigou poursuivi par Patrick Buisson

. Insi­dieu­se­ment, dans la guerre des idées, un nou­veau pro­cédé devient « mon­naie cou­rante ». Il consiste à enta­mer des pro­cé­dures judi­ciaires - quelles que soient leurs chances de suc­cès - contre les intel­lec­tuels ou les jour­na­listes qui dérangent.Alors, direc­tion le tri­bu­nal ! Avec ceux qui les publient.

Velveth
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

.

Insi­dieu­se­ment, dans la guerre des idées, un nou­veau pro­cédé devient « mon­naie cou­rante ». Il consiste à enta­mer des pro­cé­dures judi­ciaires - quelles que soient leurs chances de suc­cès - contre les intel­lec­tuels ou les jour­na­listes qui dérangent.

Alors, direc­tion le tri­bu­nal ! Avec ceux qui les publient.

.

Ensuite, il est toujours temps de se dédire. Comme l'a fait Natixis à l'égard de Media­part, « cou­pable » d'avoir dif­fusé un article accu­sant la banque d'avoir rému­néré François Pérol, secrétaire-adjoint de l'Elysée (avant de prendre la direc­tion de Caisse d'Epargne-Banque Popu­laire), pour son action dans la société Roth­schild et asso­ciés. Les plaintes furent reti­rées. Qu'importe, Media­part avait dû payer les frais de défense.

.

La plainte pour dif­fa­ma­tion publique, dépo­sée par M. Patrick Buis­son contre Alain Gar­ri­gou, a la même fonc­tion : inti­mi­der. Enga­ger ceux qui vou­draient « l'ouvrir », à se cen­su­rer, les invi­ter vive­ment à « tour­ner sept fois la langue dans sa bouche ». Sur­tout s'il s'agit d'analyser com­ment l'Elysée procède.

.

En tapant au por­te­feuille. M. Buis­son réclame, pour son hon­neur « bafoué », 100 000 euros de dom­mages et inté­rêts, une pro­vi­sion de 15 000 euros pour cha­cun des quatre médias censé publier le juge­ment et, bien sûr, la condam­na­tion aux dépens. Rien de moins ! Les frais de M. Patrick Buis­son seront payés par le contri­buable puisqu'il perçoit 11 900 euros par mois, comme conseiller du Pré­sident. En 2008, sa société Publi­fact a reçu 1,6 mil­lions d'euros, de l'Elysée toujours.

.

Quel est l'objet de cette plainte ? Une opi­nion into­lé­rable, invrai­sem­blable, vrai­ment ! A la suite du rap­port de la Cour des comptes publié le 16 juillet 2009 et consi­dé­rant les lis­tings des son­dages de l'Elysée publiés le 6 novembre, Alain Gar­ri­gou, pro­fes­seur de science poli­tique à l'Université Paris-Ouest, spé­cia­liste des son­dages, avait eu l'audace de décla­rer : « L'Elysée défend le choix d'OpinionWay par Patrick Buis­son [direc­teur de Publi­fact et conseiller du Pré­sident, ndlr] pour la rapi­dité des études Inter­net. Or, ils oublient de pré­ci­ser que les son­dages en ligne sont sur­tout répu­tés pour être moins chers ! Pourquoi l'Elysée paie beau­coup plus cher en pas­sant par lui au lieu de les ache­ter à moindre prix direc­te­ment ? Et pourquoi lais­ser Buis­son se faire une marge de 900 000 euros sur son dos ? Soit c'est un escroc, soit c'est un petit sol­dat qui consti­tue un tré­sor de guerre pour payer des son­dages durant la pro­chaine cam­pagne élec­to­rale sans que ce soit visible dans les comptes de cam­pagne du futur can­di­dat Sarkozy. ».

Cette expli­ca­tion, à coup sûr, mérite pro­cès. Com­pa­ru­tion immé­diate, presque. Rien, cer­tai­ne­ment, n'est plus grave.

.

La plainte de P. Buis­son vise évidem­ment à faire un exemple. Récem­ment, des cher­cheurs ont été la cible de ce type d'attaques : Oli­vier Filleule, Vincent Geis­ser, Isa­belle Som­mier. Cette fois, l'attaque vient de plus « haut ». Demain, à qui le tour ? Qui doit déci­der des ter­ri­toires auto­ri­sés aux scien­ti­fiques, aux écri­vains, aux jour­na­listes ? Qui doit déci­der des appré­cia­tions qu'ils tirent de leurs enquêtes ? Les tri­bu­naux ? Sartre aurait été condamné cent fois, Fou­cault, cent fois, Bour­dieu tout autant.

« Tu enquêtes, tu cri­tiques ? Gare au pro­cès ! ». Col­lec­ti­ve­ment, nous le refu­sons. Col­lec­ti­ve­ment, nous repre­nons à notre compte - au mot près - les pro­pos d'Alain Garrigou.

.

signé par :

Alain Accardo (socio­logue, uni­ver­sité Bor­deaux III)

Jean-Christophe Angaut (phi­lo­sophe, Ecole Nor­male Supérieure)

Mathieu Bara (socio­logue, uni­ver­sité Bor­deaux IV)

Chris­tophe Baticle (socio­logue, uni­ver­sité de Picar­die Jules Verne)

Fran­cine Bavay (vice pré­si­dente du Conseil Régio­nal d'Ile de France)

Eric Bey­nel (porte-parole natio­nal de l'union syn­di­cale Solidaires)

Laurent Bonelli (poli­tiste, uni­ver­sité Paris Ouest - Nanterre)

Jacques Bidet (pro­fes­seur de phi­lo­so­phie, uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre)

Noelle Burgi (cher­cheure en science poli­tique, CNRS)

Leila Chaibi (co-présidente de la Fon­da­tion Copernic)

Véro­nique Champeil-Desplats (pro­fes­seur de droit public, uni­ver­sité Paris Ouest-Nanterre)

Sté­phane Chan­te­gros (socio­logue, CRESPA Limoges)

Anto­nin Cohen (poli­tiste, uni­ver­sité de Picar­die Jules Verne)

Annie Col­lo­vald (pro­fes­seure de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Nantes)

Phi­lippe Cor­cuff (poli­tiste, IEP de Lyon, conseil scien­ti­fique d'ATTAC)

Jacques Defrance (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre)

Jean-Luc Deshayes (socio­logue, uni­ver­sité de Nancy)

Paul Dirkx (socio­logue, uni­ver­sité Nancy II)

Keith Dixon (pro­fes­seur de Civi­li­sa­tion bri­tan­nique à l'université Lumière Lyon II)

Vincent Dubois (pro­fes­seur de socio­lo­gie et science poli­tique, Ins­ti­tut d'études poli­tiques de Stras­bourg et Ins­ti­tut Uni­ver­si­taire de France)

Sté­phane Dufoix (socio­logue, membre de l'Institut Uni­ver­si­taire de France)

Cedric Durand (écono­miste, uni­ver­sité Paris XIII)

Hervé Fayat (pro­fes­seur de sciences écono­miques et sociales, Fon­da­tion Copernic)

Jean Fer­rette (pro­fes­seur de sciences écono­miques et sociales)

Gérard Filoche (ins­pec­teur du tra­vail, CN du Parti Socialiste)

Julien Fre­tel (pro­fes­seur de Science Poli­tique, pré­sident de l'AECSP, uni­ver­sité Picar­die Jules Verne, Sciences Po Lille)

San­drine Gar­cia (socio­logue, uni­ver­sité Paris IX - Dauphine)

Del­phine Gar­dey (pro­fes­seure de socio­lo­gie, uni­ver­sité Ver­sailles St Quen­tin en Yvelines)

Ber­trand Geay (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Picar­die - Jules Verne)

Domi­nique Glas­man (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Savoie)

Sté­phane Guille­marre (pro­fes­seur de phi­lo­so­phie, co-secrétaire de la Fon­da­tion Copernic)

Françoise Guillou (diététicienne)

Jean-Marie Har­ri­bey (écono­miste, uni­ver­sité Bor­deaux IV)

Mathieu Hély (socio­logue, uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre)

Michel Hus­son (écono­miste, conseil scien­ti­fique d'ATTAC)

Bruno Jetin (écono­miste, uni­ver­sité Paris Nord)

Samuel Joh­sua (pro­fes­seur émérite en sciences de l'éducation, uni­ver­sité de Haute-Provence)

Nico­las Jou­nin (socio­logue, Uni­ver­sité Paris VIII)

Michel Koe­bel (socio­logue, uni­ver­sité de Strasbourg)

Ber­nard Lacroix (pro­fes­seur de science poli­tique, membre de l'Institut Uni­ver­si­taire de France)

Sté­phane Lavi­gnotte (pas­teur, théologien)

Rémi Lefebvre (pro­fes­seur de science poli­tique, uni­ver­sité Lille II)

Fré­dé­ric Leba­ron (pro­fes­seur de socio­lo­gie, membre de l'Institut Uni­ver­si­taire de France)

Fran­cis Lebon (socio­logue, uni­ver­sité Paris XII)

Bri­gitte Le Gri­gnou (pro­fes­seure de science poli­tique, uni­ver­sité Paris Dauphine)

Patrick Lehingue (pro­fes­seur de science poli­tique, uni­ver­sité de Picardie-Jules Verne)

Jacques Le Bohec (pro­fes­seur de sciences de la com­mu­ni­ca­tion, uni­ver­sité Lyon II)

Sté­phane Le Lay (socio­logue, revue Mouvements)

Claire Le Strat (poli­tiste, uni­ver­sité Paris ouest-Nanterre)

Cathe­rine Lévy (sociologue)

Fré­dé­ric Lor­don (socio­logue, CNRS)

Jean Mali­faud (mathé­ma­ti­cien, Paris VII, secré­taire natio­nal du Sne­sup - FSU)

Antoine Math (écono­miste, Ires)

Lilian Mathieu (socio­logue, CNRS)

Oli­vier Mas­clet (socio­logue, uni­ver­sité Paris V)

Gérard Mau­ger (socio­logue, CSE-CNRS)

Domi­nique Merl­lié (socio­logue, EHESS)

Oli­vier Michel (pro­fes­seur d'informatique, uni­ver­sité Paris XII)

Corinne Nati­vel (géo­graphe, uni­ver­sité de Besançon)

Fré­dé­ric Ney­rat (socio­logue, uni­ver­sité de Limoges)

Gérard Noi­riel (his­to­rien, direc­teur d'études à l'EHESS)

Fabienne Pavis (socio­logue, uni­ver­sité de Nantes)

Willy Pel­le­tier (socio­logue, coor­di­na­teur géné­ral de la Fon­da­tion Copernic)

Claude Pen­ne­tier (his­to­rien, CNRS-CHS, Paris I)

Jean-Marie Per­not (cher­cheur en sciences poli­tiques, Ires)

Roland Pfef­fer­korn (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Strasbourg)

Louis Pinto (socio­logue, CSE-CNRS)

Ber­nard Pudal (pro­fes­seur de science poli­tique, uni­ver­sité Paris Ouest-Nanterre)

Gil­bert Que­len­nec (musicien)

Emma­nuel Renault (phi­lo­sophe, Ecole Nor­male Supérieure)

Emma­nuelle Reun­goat, (doc­to­rante en Science poli­tique, Uni­ver­sité Paris 1, CESSP)

Phi­lippe Riu­tort (pro­fes­seur de sciences sociales, lycée Henri IV)

Vio­laine Rous­sel (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité Paris VIII)

Tho­mas Sau­va­det (socio­logue, CERMES)

Nico­las Sem­bel (socio­logue, uni­ver­sité Bor­deaux II)

Arnault Skor­ni­cki (poli­tiste, uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre)

Patrick Simon (socio­dé­mo­graphe, Ined)

Luce Som­mier (puéricultrice)

Charles Sou­lié (socio­logue, uni­ver­sité Paris VIII)

Annie Thébaud-Mony (socio­logue, Inserm)

Syl­vie Tis­sot (socio­logue, uni­ver­sité de Strasbourg)

Jacques Tolé­dano (pré­sident d'ETICITE)

Josette Trat (socio­logue, uni­ver­sité Paris VIII)

Jérôme Val­luy (poli­tiste, uni­ver­sité Paris I)

Chris­tophe Voillot (poli­tiste, uni­ver­sité Paris Ouest-Nanterre)

Louis Weber (ancien pré­sident de l'Institut de Recherche de la FSU, rédac­tion de Savoir/Agir)

Loïc Wacquant (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Cali­for­nie - Berkeley)

Tan­guy Wuillème (ensei­gnant cher­cheur en sciences de l'information et de la com­mu­ni­ca­tion, uni­ver­sité Nancy II)

Jean-Pierre Zirotti (pro­fes­seur de socio­lo­gie, uni­ver­sité de Nice-Sophia Antipolis)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau