Saïd CHAOU , le parrain du Rif exilé "politique" .

Épisode 3. La réalité des figures du Rif et Le Bras de fer avec le Palais Royal, entre réalité et coup bas du Makhzen contre ses personnalités influente de la province d'Alhoceima capitale de l'indomptable région rebelle du Rif , depuis le début du conflit certains hommes ont une importance et influence majeure dans ce conflit .. AMGHAR Abdelhak, CHAOU Saïd , EL OMARI Ilyas, OUAROUSS Moussa..

ÉPISODE 1 Affaire Amghar Abdelhak Vs Ilyas El Omari

ÉPISODE 2 Ouarouss Moussa , l'Ennemi des services secrets Marocains .

 

Épisode 3

Said CHAOU le parrain du Rif exilé au Pays Bas

 

Il a fait la une des journeaux marocains et néerlandais durant l'été dernier et pour cause il était au centre de la crise diplomatique entre le Maroc et les Pays-Bas, pour lequel le royaume du Maroc est allé jusqu'à rappeler son ambassadeur .

La raison : une demande d'extradition de ce personnage que les Pays-Bas ne veulent pas "livré".

Retour à ses débuts 

Said CHAOU est un homme d'affaire néerlando-marocain qui décide de rentrer un beau jour de 2003 pour se lancer en politique dans sa région natale le Rif et plus précisément la province d'Alhoceima, cet homme a une manne Financière qu'il aurait acquis d'après la justice marocaine de manière douteuse mais légale au Pays-Bas : la vente de cannabis .

En effet cette substance est vendu en toute légalité dans ce pays , Saïd CHAOU y possède des Coffee-Shops entre autres et il est également actionnaires d'entreprises côtées en bourse...

Tres attaché à sa région natale dans laquelle il retourne vivre , Il a un souhait :  développer cette belle province pauvre du Maroc;

Pour cela il decide d'y investir massivement et à beaucoup d'idées pour arranger ça , pendant ce temps un cousin éloigné originaire de la même commune Mnoud qui est "exilé" à Rabat et également proche du Palais va se rapprocher et se servir de lui pour developer ses propres intérêts politiques et personnelles dans le Rrif, Ilyas El Omari....

Donc l'aventure politique  commence en 2006 ,

Saïd CHAOU décide qu'il sera candidat pour les prochaines élections parlementaires qui auront lieu l'année suivante , il va investir le terrain et commence par récupèrer la seconde équipe de football d'Al Hoceima qui évolue en D3 et dans le même moment commence ses œuvres de bienfaisance , il annonce à la province un projet d'un club nautique sur plusieurs hectares pour lequel Ilyas ELOMARI est associé , il est toujours près de lui ,

Il va créer une ligne maritime entre cette ville et le sud de l'Espagne pour les MRE et autres qui voyage entre les 2 rives et va jusqu'à créer un forum attirer les investisseurs désireux de s'installer dans la région , il devient rapidement un homme aimé de la classe populaire , durant la campagne électorale il ira jusqu'à arrosé toute la population et rabatteurs de voix pour gagner , il l'emportera et devient député de la province d'Alhoceima, il a désormais son siège au parlement à Rabat.

Il tisse son réseau et se lie d'amitiés avec beaucoup de personnalités proche du Palais notamment F.Ali El Himma, l'ange gardien d'ElOmari .

Il va jusqu'à aider en 2008 à la création d'un nouveau parti politique proche du Roi : Le PAM (Parti Authenticité et Modernité ) avec F.ElHimma et ElOmari ,Il fera également  déplacer ce dernier en Jet Privé jusqu'à Cuba pour tisser des relations (d'après ses dires dans vidéo publié ) . Il est au sommet de sa gloire Il mène la belle vie d'intouchable jusqu'à un beau jour de 2010 , Ilyas a réussi à s'imposer dans le Rif avec la finance de Chaou qui pour lui devient trop gênant car il prend de l'importance et commence à avoir des idées qui ne plaisent pas trop au Palais , une aubaine pour El Omari ,

le scénario devient réalité ....

Une grosse vague d'arrestation va débuter dans la région de Nador , quelques tonnes de résine de cannabis sont saisie quelques Zodiacs, des millions de dirhams avec à la clé une déposition de N.Zaimi qui accusé Saïd CHAOU d'être son patron .

il est rapidement prévenu et à le temps de fuir inextremis de son immeuble proche du port d'Alhoceima pendant que des agents des services secrets cagoulés viennent pour l'interpeller , il réussi à s'exfiltrer du Maroc direction les PaysBas pour un aller simple et la il comprend la machination actionné par son cousin et le Palais ,son image à travers les médias ne se limite plus qu'à n'être qu'un fugitif et un trafiquant au Maroc après s'en être servi il est salie au plus haut niveau , désormais il doit vivre son exil forcé . 

En 2015 voyant que sa ne s'arrange toujours pas pour lui au Maroc il décide de créer son mouvement politique identitaire et régionaliste le "M18S" soit le mouvement du 18septembre date à laquelle avait été proclamé la république du Rif en 1921, une hantise pour le maroc , ce mouvement va désormais militer en Europe pour demander l'indépendance de cette région rebelle . Il devient de plus en plus nuisible pour le pays qui accélère le procès N.Zaimi et condamne également S.CHAOU . Donc à la clé ,un mandat d'arrêt international lancé à son encontre, dorénavant ce sera coup pour coup.

Les Pays Bas refuse toujours de le livrer car il devient un exilé politique de fait et peut être condamné pour ses positions politiques un coup de maître que d'avoir créer sa structure politique transfrontalières puisqu'elle dépasse les frontières hollandaises et s'installe à travers la diaspora rifaine en Europe .

Octobre 2017 Mort de M.Fikri et déclenchement des vagues de manifestants dans le Rif .

Saïd CHAOU qui rêve d'une futur république du Rif , y voit une ouverture ,d'après les PV cité au tribunal de Casablanca durant le procès de N.Zefzafi il aurait envoyé une équipe sur place pour soutenir le mouvement financièrement et apporte une certaine logistique  avec l'envoi massive de drapeau de la république du rif , N.Zefzafi aurait également affirmé que S.Chaou lui aurait demande de proclamer la république du Rif chose qu'il aurait refusé , Aujourd'hui il se ferait discret en attendant son dossier n'est pas prêt de s'arranger ....Mise à part un retournement de situation , A suivre ....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.