Ne rien oublier : quand la mémoire nous fait défaut

Téléphone oublié, clé perdue,… la perte de mémoire fait partie des capacités cognitives qui se dégradent avec l’âge. Toutes personnes y sont soumises. Seulement, certains sujets y sont beaucoup plus sensibles. Il faut souligner que les défaillances de mémoire ne signifient pas forcément un problème de santé. Il existe également des solutions efficaces permettant d’atténuer les troubles de mémoire.

La manifestation de la perte de mémoire chez la personne âgée

Il est rare de rencontrer ce type de trouble chez les sujets jeunes. Il n’apparaît par exemple qu’en cas de surmenage. Dans ce cas de figure, il n’y a rien d’inquiétant, sauf si le trou de mémoire survient au quotidien. Tel est par exemple le cas si le sujet oublie ses rendez-vous, ou s’il égare fréquemment son téléphone mobile. Dans la plupart des cas, ce sont les proches ou le conjoint qui se rendent compte de ces oublis et qui prennent l’initiative d’aider le sujet.
Comme nous l’avons déjà dit au plus haut, les capacités cognitives des personnes peuvent s’amoindrir avec l’âge. Cela se traduit par la difficulté de réaliser des tâches différentes. Pour compenser ce trou de mémoire, les personnes concernées doivent faire davantage d’efforts de concentration. Ce cas est très fréquent à partir de 65 ans. La bonne nouvelle est que ces troubles n’ont rien d’anormal. Ils ne signifient pas que la personne en question est malade. Donc, il n’est pas nécessaire de se rendre auprès d’un neurologue.
Il faut cependant souligner que si les problèmes de mémoire ont une conséquence sur le quotidien, il est plus judicieux de consulter le médecin traitant. Et pour cause, il est fort probable que ceux-ci soient dus à certaines maladies, comme un état anxieux ou dépressif, une apnée de sommeil, un manque de repos, etc. Le recours à un médecin traitant est par exemple préconisé si vous oubliez d’aller votre petit fils à l’école ou si vous n’arrivez plus à trouver votre voiture dans le parking du supermarché. Par ailleurs, les oublis peuvent être l’un des signes prédisant l’Alzheimer. Mais même dans ce cas de figure, vous n’aurez pas à vous inquiéter puisque seuls 30 % des patients qui consultent un médecin qui se voient diagnostiquer une telle maladie.

Conseils pour stimuler sa mémoire

Pour conserver les performances du cerveau, voici des conseils importants :

  • Faire des jeux de mémoire : l’objectif d’une telle activité est de faire travailler le cerveau afin de stimuler la mémoire. En effet, les seniors peuvent effectuer de nombreux jeux de société, comme l’échec, le scrabble, le sodoku, les mots croisés, etc. Il est également préconisé de faire des jeux de logique, de reconstruction verbale ou encore de vivacité cérébrale ;
  • Adopter des techniques de mémorisation : pour ne pas oublier des choses importantes, il faut avoir l’habitude de faire une liste des choses à faire. Pour cela, vous pouvez par exemple mettre dans votre bloc note vos projets en cours, la liste de vos rendez-vous, la liste des livres à lire ou à rendre, la liste des courses, etc. ;
  • Mener une vie plus saine : il faut d’abord bien s’alimenter. La consommation régulière des aliments stimulant la mémoire est préconisée. Celle-ci doit par exemple être constituée de produits céréaliers complets, de fruits et légumes, de poisson, d’oignon, d’aromates et épices. Il est également conseillé d’intégrer l’huile d’olive dans le régime alimentaire et de réduire la viande rouge. Le tabac et l’alcool doivent également être bannis puisque ceux-ci peuvent accroître l’existence du trou mémoire. Enfin, il faut dormir suffisamment et à heure fixe, faire quelques exercices physiques adaptés et boire au moins 1.5 litres d’eau par jour.

Source : https://20m.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.