Tiens, c’est le jévin ! Un peu de poésie pour François, Barrack, Wladimir et les autres

 

 Ubu.jpg

Le bain du roi

Rampant d'argent sur champ de sinople, dragon 
Fluide, au soleil de la Vistule se boursoufle. 
Or le roi de Pologne, ancien roi d'Aragon, 
Se hâte vers son bain, très nu, puissant maroufle.

Les pairs étaient douzaine : il est sans parangon. 
Son lard tremble à sa marche et la terre à son souffle ; 
Pour chacun de ses pas son orteil patagon 
Lui taille au creux du sable une neuve pantoufle.

Et couvert de son ventre ainsi que d'un écu
Il va. La redondance illustre de son cul
Affirme insuffisant le caleçon vulgaire

Où sont portraicturés en or, au naturel, 
Par derrière, un Peau-Rouge au sentier de la guerre
Sur un cheval, et par devant, la Tour Eiffel.

 

Alfred JARRY

 

Nonidi 19 Fructidor 221

 

Illustration X – Droits réservés

 

*******************


Ecoute ! Ecoute !

 

Pendant la visite d’un asile psychiatrique, un gros ponte du G20 demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d’un patient.
- ” Eh bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire et nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire. ”
- ” Je comprends, dit le brillant jévintiste… Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande. ”
- ” Non ! Répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire. “

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.