Revenu universel : 1 chance sur 3 si Benoît Hamon est élu ?

Si Benoît Hamon est élu, quelles sont les chances que la promesse du revenu universel d'existence soit mis en œuvre ? Je vous propose ici un petit calcul simple fondé sur les promesses tenues par François Hollande.

Projetons-nous un peu : Benoît Hamon est élu président de la république en Mai prochain.

Ce sera alors un grand pas vers le revenu universel, ou plus précisément vers l’expérimentation en 2018 du revenu universel d’existence pour les 18-25 ans.

Mais quelles sont les chances que cette promesse soit tenue ?

Je vous propose d’estimer cette probabilité en se fondant sur les promessses du candidat Hollande.

Le site lui-president.fr a fait un gigantesque travail de recensement des promessses et de leurs mises en œuvre. Ce site compte 552 promesses dont 192 promesses tenues soit un ratio de 35 %, un peu plus de 1 chance sur 3. On compte aussi parmi ces 552 promesses, 176 promesses non tenues, en doute ou reportées, soit là aussi un ratio d’environ 1 chance sur 3.

Le dernier tiers est composé des promesses partiellement tenues ou en cours.

Donc la promesse du revenu universel de Benoît Hamon, 1 chance sur 3 d’être tenue ? 1 chance sur 3 d’être brisée ? 1 chance sur 3 d’être partiellemente tenue ?

Benoît Hamon n’a clairement pas énoncé 552 propositions aujourd’hui...

Les promesses tenues par François Hollande pourraient très bien être celles qui ont été faites après son élection.

Comment alors estimer plus précisément les chances que le revenu universel devienne réalité ?

Je propose de se fonder sur les promesses prononcées pendant les discours d’investiture suite à leurs victoires respectives lors des primaires.

Lors de son discours d’investiture du samedi 4 Février dernier, Benoît Hamon a bien évoqué l’expérimentation du revenu universel d’existence pour les 18-25 ans. C’était une proposition parmi les 15 exposées ce jour-là (voir liste dans mon article précédent).

En octobre 2011, lors de son investiture, François Hollande avait proposé environ le double de propositions. J’en ai référencé 27 et grâce au site luipresident.fr, il est aisé de faire le bilan.Voici les résultats : 

Bilan des propositions du discours d'investiture de Hollande en 2011 © viemax Bilan des propositions du discours d'investiture de Hollande en 2011 © viemax

9 propositions du discours d’investiture sur 27 ont été effectivement tenues sous le quinquennat de François Hollande, soit un ratio de … 1 sur 3 !

9 propositions aussi sont non tenues, soit encore un ratio de… 1 sur 3.

Est-ce que ce petit calcul a du sens ?

En effet, peut-on appliquer le ratio de 1 promesse tenue sur 3 au futur président ? Les promesses ont-elles toutes les mêmes chances d’être tenues ?

On peut très bien imaginer un président qui tienne toutes ses promesses ou la moitié, ou bien encore que 10 %… Comment évaluer cela ? Peut-être faudrait-il étudier les promesses tenues par tous les anciens présidents afin de se faire une meilleure idée… Pour François Hollande, c’est en tout cas très clair, c’est un ratio de 1 sur 3.

Toutes les promesses ont-elles la même probabilité d’être tenue ?

Il y en a sans doute des plus faciles à mettre en oeuvre que d’autres… Il y en a aussi qui sont plus ou moins emblématiques. Mais comment déterminer leur degré d’importance ? Est-ce pour autant qu’elles ont plus de chances d’être tenues ? Les 60000 postes dans l’éducation nationale n’ont pas été tenus mais le mariage pour tous oui.

Pour conclure :

1 chance sur 3 que le revenu universel soit mis en œuvre pour les 18-25 ans me semble être un bon ordre de grandeur. C'est mieux que 0 !

2 chances sur 3 que le revenu universel soit mis en œuvre complètement ou partiellement me semble un autre bon ordre de grandeur.

Et enfin 1 chance sur 3 que le revenu universel ne soit pas du tout mis en œuvre lors des 5 prochaines années me semble malheureusement un dernier bon ordre de grandeur...

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.