RSF épingle la France insoumise et la haine de Jean-Luc Mélenchon.

"La stratégie de 'haine des médias'" de Jean-Luc Mélenchon inquiète Reporters sans frontières".

RSF épingle la France insoumise et la haine de Jean-Luc Mélenchon envers les journalistes © Europe 1

Un grand papier du Monde, hier, titre : "La stratégie de 'haine des médias'" de Jean-Luc Mélenchon inquiète Reporters sans frontières". C’était évoqué dans le Classement annuel pour la liberté de la presse, de RSF, publié le 25 avril . J’en parle aujourd’hui, car cet aspect était passé un peu inaperçu, avant que le Monde en fasse un gros titre, sous la rubrique des "Décodeurs".

Le quotidien a fait la recension des sorties de Jean-Luc Mélenchon. Je ne vais pas tout citer. Morceaux choisis.  Le politique a qualifié la presse de "première ennemie de la liberté d’expression". Il a dit aussi : "le pouvoir médiatique est d’essence complotiste". En 2010, il avait qualifié un étudiant journaliste de "petite cervelle" au service d’un "métier pourri", d’une "sale corporation voyeuriste et vendeuse de papier".

Lors de la dernière campagne présidentielle, M. Mélenchon a traité de "sale con" et de "hyène" un journaliste de C à Vous.

Jean-Luc Mélenchon insulte un journaliste © Jack Brte

Dans L’Emission politique, sur France 2, Jean-Luc Mélenchon enjoignait à la journaliste Nathalie Saint-Cricq d’aller "se faire foutre" après une question sur le Venezuela.
J’ai pu faire réagir hier en exclusivité Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF. Il dénonce d’abord ce qui se passe s’attache d’abord à la situation aux Philippines, en Inde, aux USA avec Trump, ou en Pologne. Puis il en vient à la France…

"Chez Jean-Luc Mélenchon, mais aussi chez Marine le Pen, aussi chez Laurent Wauquiez, on voit un discours qui remet en cause le travail journalistique lui-même, qui va très au-delà de la critique. Jean-Luc Mélenchon lui-même, sur son blog, évoque la haine des journalistes, il dit qu’elle est saine et juste. Il théorise le combat contre les journalistes et ça au nom de stratégies de courts termes. Quand on interroge des gens de la France insoumise, certains le reconnaissent ils disent effectivement c’est stratégique, tactique. Ça vise à accaparer des voix parce que ça rencontre un écho dans la population. Mais c’est extrêmement dangereux, et le rôle d’un responsable politique c’est aussi de défendre des fonctions sociales qui sont essentielles et le journalisme en est une." Dont acte. On attend leur prochaine rencontre.

Melenchon traite un journaliste de vermine © Jack Brte

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.