Mélenchon-Chikirou secret défense ?

La vie privée des personnes publiques est protégée en France par la loi et la tradition journalistique. Sauf si, comme c'est le cas ici, l'entorse à ce principe est justifiée par un "intérêt légitime d'information du public".

melenchon

Pour avoir révélé la "relation extra-professionnelle" liant "de longue date" Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou, le site Mediapart se fait "pourrir" sur les réseaux sociaux par les sympathisants de La France insoumise (LFI). Le leader de LFI, très affecté, parle quant à lui "d'ignominie".

A l'étranger, cette polémique doit étonner. Il n’y a guère qu’en France que les médias ménagent tant la vie privée des hommes et des femmes publics. La transparence s’arrête chez nous le plus souvent à la porte du domicile. Les Français doivent s'en féliciter : la vie privée fait partie des importantes libertés, elle est explicitement mentionnée dans la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies (article 12).

"Ça nous intéresse"

Avant de dénoncer l'"ignominie' de Mediapart, Jean-Luc Mélenchon, jusque-là, partageait cette approche pragmatique et équilibrée. Certes, ce célibataire a toujours défendu bec et ongles le respect de la vie privée, à commencer par la sienne. Mais lorsque la liaison entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet a été révélée par le magazine "Closer", il ne s’en était pas offusqué. Sur LCI et Radio Classique, il avait déclaré

"C'est sa vie privée, je fais partie des gens qui tiennent beaucoup à la distinction entre les deux. Mais on voit bien qu'il y a un impact public, au moins sur un plan : la sécurité du président, ça nous intéresse. On ne peut pas considérer que c'est son affaire privée de savoir s'il est en sûreté ou pas".

Prenons-le au mot : sa liaison avec Sophia Chikirou a-t-elle un "impact public" ? Peut-on considérer que "ça nous intéresse" ? C’est la thèse que soutient Fabrice Arfi, le journaliste de Mediapart qui l’a révélée :

"La vie privée de M. Mélenchon [...] devient d’intérêt public quand elle percute le soupçon judiciaire d’enrichissement indu durant la campagne de 2017 de celle qui est aussi sa compagne. Simple à comprendre."   

La vie privée de M. Mélenchon ne nous a jamais intéressé. Mais celle-ci devient d’intérêt public quand elle percute le soupçon judiciaire d’enrichissement indu durant la campagne de 2017 de celle qui est aussi sa compagne. Simple à comprendre. https://t.co/DQIW1UfDFf

— Fabrice Arfi (@fabricearfi) October 20, 2018

A lire sur l'Obs: https://www.nouvelobs.com/edito/20181021.OBS4257/reveler-la-liaison-melenchon-chikirou-une-ignominie.html

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.