Jean Luc Mélenchon, le millionnaire des insoumis.

Le candidat de la France insoumise a déclaré un patrimoine de 1,13 million d'euros principalement constitué de biens immobiliers. Plus donc que François Fillon ou Emmanuel Macron. L'insoumission a des limites que notre bon Jean-Luc connaît bien.

images

Ah c'est ben vrai Jean Luc...

Le candidat de la France insoumise a déclaré un patrimoine de 1,13 million d'euros principalement constitué de biens immobiliers. Plus donc que François Fillon ou Emmanuel Macron.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat qui s'oppose aux puissances de l'argent affiche un patrimoine plus élevé que celui d'Emmanuel Macron ou de François Fillon. Avec des biens estimés à 1,131 million d'euros et un endettement d'à peine 165.722 euros, son patrimoine net atteint 965.278 euros. Un seul autre candidat à la présidentielle affiche ainsi un patrimoine supérieur: Nicolas Dupont-Aignan.

De quoi se compose le patrimoine du chef de file de la France insoumise? Principalement de biens immobiliers. Jean-Luc Mélenchon possède un appartement de 110 m² dans le 10ème arrondissement parisien dont il estime la valeur à 837.000 euros. Il a acheté cet appartement en 2014 pour la somme de 800.000 euros. Une résidence financée en partie par la revente en 2013 de son précédent appartement et sur lequel il a semble-t-il effectué une belle plus-value puisqu'il l'avait payé 346.750 euros en 2006 selon une précédente déclaration de patrimoine.

Outre cette résidence principale, le député européen possède dans le Loiret une maison "rurale" de 150 m² évaluée à 190.000 euros. Il est également le titulaire de trois comptes courants au Crédit Mutuel sur lesquels il disposait, au jour de sa déclaration, de 6.186 euros. À ces liquidités, s'ajoutent 40.000 euros placés sur un livret bleu, 10.000 euros sur un compte épargne logement et 47.000 sur un livret de développement durable.

Un "train de vie" de sénateur

Bref, le candidat représentant la gauche de la gauche est un citoyen nettement plus aisé que la moyenne, mais pas au point de payer l'ISF. Et le patrimoine accumulé par cet ex-enseignant devenu un professionnel de la politique il y a plus de trente ans n'a rien d'extravagant. Conseiller général de l'Essonne en 1985, le mitterrandiste Jean-Luc Mélenchon devient aussi un an plus tard sénateur de l'Essonne.

Il n'a que 35 ans, ce qui en fait le benjamin du palais du Luxembourg. Il y siégera sans discontinuer de 1986 à 2000 puis de 2004 à 2010, soit une durée totale avoisinant les 20 ans. Or les élus de la chambre haute touchent 5.400 euros, rémunération à laquelle s'ajoutent 6.100 euros de frais de mandat (une somme qu'ils peuvent dépenser à leur guise), soit un total de plus de 11.500 par mois. Sur 20 ans, cela représente 2,76 millions d'euros.

À cette rémunération il faut ajouter celles qu'il a perçu au titre de son mandat de conseiller général, fonction qu'il a occupée durant 13 ans. Un conseiller départemental dans un département comme l'Essonne touche entre 2.661 euros et 3.725 euros selon qu'il est conseiller de base ou vice-président. Depuis le 25 février 1992, une loi limite néanmoins le cumul des rémunérations pour un parlementaire exerçant un mandat local. Au-delà de 2.800 euros, il ne peut garder sa rémunération locale pour lui. Mais Jean-Luc Mélenchon a aussi été ministre délégué à l'enseignement professionnel sous Jospin entre 2000 et 2002.
Un patrimoine de cadre supérieur ou de profession libérale

Aujourd'hui, le candidat de la France insoumise n'occupe plus de mandat national mais, depuis 2009, il est eurodéputé. Un mandat lui aussi très rémunérateur puisqu'un élu du Parlement de Strasbourg touche 12.800 euros brut par mois. Cela comprend le traitement mensuel de 8.500 euros brut plus les indemnités de frais généraux de 4.300 euros par mois.

Bref, cette carrière politique bien remplie a permis à Jean-Luc Mélenchon de cumuler un patrimoine de très bon cadre supérieur. Selon l'Insee en effet, le patrimoine médian d'un cadre supérieur ou d'une profession libérale à l'âge de la retraite (le candidat a 65 ans) est de 396.000 euros. Un patrimoine bien supérieur à Paris (lieu de résidence de Jean-Luc Mélenchon) où le prix de immobilier est depuis toujours plus élevé que dans le reste de la France.

L'insoumission a des limites que notre bon Jean-Luc connaît bien.

(Que la horde des insoumis n'oublient pas la politesse et la coutoisie, merci)

Le patrimoine des 11 candidats © Jack Brte

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.