"Ciel mon inOUI !" : ou la politique commerciale de la SNCF, anno 2017

inOUI est la nouvelle marque de SNCF Voyages, mais quel en sera le bienfait pour la collectivité ?


Dame, les services de communication de la SNCF ont encore bien bossé. L'annonce, au cœur du week-end de l'Ascension, de la nouvelle marque de TGV a fait un vacarme médiatique tel qu'a priori, tout le monde est au courant mis à part les nouveau-nés et les extraterrestres : oui, TGV devient inOUI. Mais à ce jour, ce qui est inouï, c’est surtout la volée de bois vert que la SNCF a reçue dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Retrouvez l'intégralité ce billet sur le site Carfree :
http://carfree.fr/index.php/2017/06/20/ciel-mon-inoui-ou-la-politique-commerciale-de-la-sncf-anno-2017/

Bien cordialement,

Vincent Doumayrou,
auteur de La Fracture ferroviaire, pourquoi le TGV ne sauvera pas le chemin de fer,
Préface de Georges Ribeill. Les Editions de l'Atelier, Ivry-sur-Seine, 2007.

=-=-=-
Ce blog se veut écocitoyen. Par conséquent, il n'utilise de photos qu'à la marge, et uniquement en format réduit. Les billets sont supprimés au bout d'une durée maximale de deux ans, à moins de présenter un intérêt particulier.

=-=-=-
Pour me contacter : vincent-doumayrou{a}laposte.net
Pour m’écouter gazouiller (photo de fond personnelle) : https://twitter.com/VDoumayrou
=-=-=-

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.