récit d'anticipation n°1

Comme le dit Cyril Dion, "il nous faut des récits pour changer d'imaginaire". Et oui, sortir de cet imaginaire imposé par le capitalisme devient sacrément nécessaire, chacun-e d'entre nous peut construire un imaginaire d'un avenir désirable. Nous sommes nombreux à pouvoir créer des récits engageant, partant-e ?

   Nous sommes en 2035, la société est devenue bas-carbone, c'est à dire qu'elle émet très peu de gaz à effet de serre. Cela va bien au delà de la neutralité carbone. Ayant constaté que le réchauffement climatique s'emballait rapidement à cause des cercles vicieux comme celui de la fonte du permafrost ou encore l'acidification des océans et que l'effondrement notre société basée sur la croissance infinie sur une Terre aux ressources limitées était proche, il a été décidé de refonder une société totalement différente de ce qu'elle était avant.
   En France, le paysage a radicalement changé. Les communes sont entourées de forêts-jardins (ou forêts comestibles) qui produisent fruits, fruits à coque, baies et légumes. La lacto-fermentation permet de conserver les légumes avec leurs vitamines pour l'hiver. Seules les fermes de petite taille en polyculture-élevage fournissent un peu de viande. La production de nourriture se fait complètement sans pétrole, il n'y a plus de tracteurs, il n'y a plus d'irrigation mécanisée. Les champs sont parsemés d'arbres sur le modèle de l’agroforesterie. Ainsi la baisse des précipitations n'empêche plus les nappes phréatiques de se remplir grâce au non-labour et aux couverts végétaux entre les cultures.
   La plantation de 1000 milliards d'arbres sur toute la planète a été la décision la plus facile à prendre par tous les gouvernements pour atténuer les cercles vicieux qui se mettaient en place. Les effets du réchauffement climatique ont pu être atténués. Mais malgré cela les scientifiques prévoient +3°C à la fin du siècle...
   Les champs servent en partie à faire pousser des végétaux destinés à produire les fibres textiles. Les vêtements à base de lin, de chanvre ou encore d'ortie sont produits localement. Une autre partie des champs est destinée aux végétaux indispensables à la production de bio-plastiques entièrement biodégradables. Tout est semé, récolté et transformé à la main. La paysannerie emploie à nouveau des millions de personnes, heureuses à la campagne. La troisième partie est laissée au pâturage. Les moutons fournissent la laine pour les matelas.
   L'artisanat local a recréé lui aussi des millions d'emplois. Besoin d'une paire de chaussures? Le cordonnier du village est là. Le modèle industriel basé sur les usines ne représente plus qu'une infime partie de la production. Une autorité nationale indépendante des politiques décide si oui ou non un objet peut être autorisé à la production.
   L'énergie vient principalement des hydroliennes et des éoliennes, pour lesquelles on a récupérer les métaux partout où c'était possible, refondus et recyclés. Le bio-gaz a remplacé le gaz naturel, qui portait mal son nom. Les communes ont leurs propres unités de bio-gaz, fabriqué à partir de déchets végétaux. La production de panneaux solaires à été abandonnée car ceux-ci n'étant pas recyclables, il a été décidé d'en interdire la production jusqu'à ce que les ingénieurs trouvent le moyen d'en faire des recyclables. La production est adaptée aux besoins et non plus pour faire du profit.
   Les moyens de communication modernes ont été maintenus afin de garantir le partage et l'échange des bonnes idées entre les gens...

   Accéder à ces changements radicaux a demandé de gros efforts de la part de dizaines de milliers de gens. Les écologistes ont décidé d'une stratégie ambitieuse pour arriver à leurs fins. Étant conscient que l'écologie est aussi un cheminement, ils ont décidé d'accélérer ce changement dans la population. En faisant pression sur tous les médias, ils sont arrivés à imposer des programmes qui parlaient tous les jours des risques à suivre un modèle de société dépassé. Les groupes de réflexion imposaient les documentaires, les conférences, les débats et les personnes a inviter tous les soirs sur les plateaux télé. Les jeunes ont imposé une matinée par semaine de réflexion sur l'écologie dans leurs écoles. La majorité de la population a pris conscience que nous courrions droit vers une planète étuve totalement invivable. Toutes les solutions ont été mises en avant et un futur désirable s'est dessiné pour le peuple.
   Au bout de quelques années, il a été décidé que les besoins essentiels de base seraient sortis du système monétaire. Ce qui permet à des milliers de jeunes d'adopter comme principale activité la musique, le cirque ou encore le théâtre. Ils intègrent des compagnies qui sillonnent la France toute l'année à vélo. Leur matériel est transporté grâce à des roulottes.
En 2035, la France a accueilli des millions de réfugiés espagnoles fuyant une Espagne en voie de désertification...

 

Quelques sources inspirantes:

-planter 1000 milliards d’arbres: https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-cest-la-meilleure-solution-face-au-rechauffement-climatique-un-chercheur-veut-planter-des-milliards-darbres-pour-sauver-la-planete_3521133.html
-la forêt-jardin: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin-for%C3%AAt
-les conserves en lacto-fermentation: https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/legumes/legumes-lacto-fermentes-pourquoi-en-manger-comment-les-preparer
-les vêtements en ortie: https://www.gralon.net/articles/materiel-et-consommables/materiels-industriels/article-l-ortie---une-fibre-textile-ecologique-4757.htm
-Copeauxcabana, un groupe de charpentiers travaillant sans outils électriques: https://resistanceinventerre.wordpress.com/2016/03/07/ils-sont-branches-connectes-mais-ont-choisi-de-vivre-au-fond-des-bois/
-la sobriété heureuse en kerterre: https://www.youtube.com/watch?v=oMIuQpqlIs8
-le bioplastique: https://www.wedemain.fr/Aux-Pays-Bas-des-etudiants-inventent-une-voiture-electrique-biodegradable_a3044.html
énergie:
-production de bio-gaz pour particulier: https://positivr.fr/homebiogas-gaz-domestique-engrais/
-le Step, pour stocker l'énergie intermittente: https://reporterre.net/Stocker-l-electricite-renouvelable-C-est-possible-grace-aux-barrages-existants

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.