Récit d'anticipation n°2

Comme le dit Pablo Servigne, "il nous faut des récits pour changer d'imaginaire".

   Nous sommes en 2031, les scientifiques viennent d'inventer un procédé naturel et économe à base de plantes, d'algues et de bactéries pour détruire naturellement le plastique. 500 petites unités vont être réparties sur tout le territoire français. Le gouvernement d'intérêt général, renommé ainsi depuis 7 ans, déploie son plan de collecte via les administrations autonomes des différentes communautés de communes. La collecte des différents plastiques s'organisent sur tout le territoire. Le plan prévoit de détruire tous les plastiques, y compris ceux enterrés dans les anciennes décharges, en 5 ans. Au niveau mondial, quelques grosses unités sont mises en place pour détruire les plastiques flottant sur les océans.

   La production en masse de bio-plastiques, faite à partir de plantes, a commencé 9 ans auparavant via une loi interdisant l'utilisation du pétrole (non renouvelable). Un décret de cette loi stipule que tout objet pouvant être créé à partir de bois ne pourra pas être créé en bio-plastique, afin d'encourager l'artisanat. Le bio-plastique est principalement utilisé pour la fabrication de tonne à eau pour récupérer l'eau de pluie, de petits outils agricoles, d'éoliennes et d'hydroliennes et pour l'habitacle des quelques dizaines de milliers de véhicules à air comprimé et à biogaz indispensables aux services d'urgence et voitures en partage.

   En 2027, le gouvernement de la transition a vu le jour. A sa tête non pas un président mais un comité de plusieurs personnes prenant les grandes décisions, afin d'éviter les dérives. Sous la pression des citoyen-ne-s, il a entériné une loi établissant l'autonomie des territoires. Chaque êtres humains doit pouvoir se fournir en nourriture sans utiliser d'énergies fossiles. Partout autour des villes et des villages, les champs ont été réquisitionnés pour en faire des jardins-forêts (ou forêts comestibles). Depuis que le réchauffement climatique a bondi de +4,2 °C en quelques années à cause de la fonte du pergélisol, ces terres gelées de la Russie, du Canada et du Groenland, libérant des quantités monstrueuses de CO2 et de méthane (un gaz à effet de serre 28 fois plus puissant que le CO2), les rendements agricoles ont chutés de 70%. Il n'est plus possible de se nourrir principalement de céréales et de viandes. La population se nourrit maintenant à 97% de légumes, de fruits, de plantes sauvages comestibles et de graines germées. Les seules sources de viande viennent des petites fermes en polyculture-élevage implantées sur tout le territoire. L'abattage d'une vache ou d'un mouton et la préparation de la viande se fait lors de jours de fête où toute la population alentour est conviée. Cela n'arrive que quelques fois dans l'année. Les champs où poussaient autrefois des céréales pour le bétail se sont transformé en champs de végétaux comme le chanvre, l'ortie ou d'autres pour fournir de quoi produire des bio-plastiques réellement biodégradables, de l'isolation pour les bâtiments et des fibres pour les tissus. Les territoires sont autonomes pour la fabrication de vêtements. Tout est fait main, cet artisanat emploie 5 millions de personnes sur toute la France. A la campagne, tout le monde est recruté pour récolter le chanvre et l'ortie à la main. Il n'y a plus de tracteurs, le nombre de chevaux et d'ânes a bondi de 600% en quelques années.

Le gouvernement d'intérêt générale n'a plus plus beaucoup de pouvoir. Le gouvernement national est maintenu pour pouvoir organiser le démantèlement des centrales nucléaires et représenter la France dans les instances internationales. Ce sont surtout les communes qui organisent la vie de la société. Chaque département a sa propre usine multifonction dans laquelle est produit tous les objets du quotidien, afin de minimiser les transports servant à répartir les objets dans les magasins de chaque commune. Cependant, le gouvernement établi en lien avec le conseil des sages ce qui est autorisé ou pas à la production. Toute la production d'objets inutiles et futiles est bannie.

   La recherche publique, réhabilitée en 2025, est la seule instance dans laquelle les scientifiques peuvent proposer leurs expériences. Ils doivent respecter les grands principes qui sont que le progrès doit servir l'humanité, que tout objet produit doit être entièrement recyclable et que toutes les découvertes sont publiques (dans le but d'accélérer la recherche). C'est le début de la reprise en main du secteur public sur le secteur privé, qui aboutira à l'assèchement du pouvoir des multinationnales. Les chercheuses et les chercheurs sont les principales personnes a être habilité à pouvoir se déplacer où bon leur semble afin de mener leurs recherches.

   2023-2024, c'est le grand moment de bascule. Les mouvements écologistes prennent conscience que leurs actions n'ont pas pour effet d'éviter d'aller vers la planète étuve, une planète invivable pour la majorité de ces habitant-e-s. Le réchauffement global a atteins les +2,7°C, à cause du cercle vicieux de la fonte du pergélisol, entraînant cet autre cercle vicieux de l'acidification des océans, empêchant ceux-ci d'absorber le CO2. Les écologistes et toutes les organisations concernées prennent la décision de faire pression sur tous les médias pour que tous les jours on y parle de l'urgence climatique et de l'urgence à devoir réussir une transition radicale et très rapide. Après de nombreux débats, à la télé, à la radio, sur internet, la conclusion s'impose que la décroissance est la seule solution viable pour éviter l'enfer d'une planète étuve. Le plan d'urgence climatique est adopté.

 

Vincent

 

Pour se convaincre de l'urgence à agir, il faut s'informer:

-conférence de Pablo Servigne sur l'effondrement et un avenir sans pétrole: https://www.youtube.com/watch?v=SqasBu0pfmk

-exposé d'Arthur Keller démontrant que la décroissance est la seule solution, soit nous la subissons de plein fouet, soit nous l'organisons: https://www.youtube.com/watch?v=kLzNPEjHHb8

 

Sur la fonte du pergélisol:

Le pergélisol (ou permafrost en anglais): Sol gelé que l'on trouve en Russie, au Canada et au Groenland.

De récents articles nous expliquent que les scientifiques observent la fonte du pergélisol 70 ans plus tôt que ce qu'ils avaient prévu. Cette nouvelle est catastrophique.

La fonte du pergélisol va donc libérer dans l'atmosphère des quantités énormes de CO2 et de méthane, un gaz à effet de serre 28 fois plus puissant que le CO2.

La quantité de carbone contenue dans le pergélisol est estimée à deux fois celle présente dans l'atmosphère.

« Les projections les plus pessimistes du Giec (Groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat, NDR) avec un réchauffement à 4 ou 5 °C n’incluent pas les processus de dégel du pergélisol », explique Florent Dominé, le directeur de recherche au CNRS et spécialiste des interactions neige-climat-pergélisol.

La fonte totale du pergélisol pourrait augmenter la température moyenne planétaire jusqu'à +12°C. C'est la planète étuve, invivable...

C'est un cercle vicieux puisque les gaz à effet de serre accélèrent le réchauffement de la planète et le réchauffement de la planète augmente la fonte du pergélisol. C'est ce qu'on appelle une boucle de rétroaction. Et cette boucle de rétroaction peut en entraîner d'autres, comme l'acidification des océans: plus les océans se réchauffent, plus ils ont du mal à absorber le CO2, plus l'atmosphère se réchauffe...

Nous comprenons qu'il est urgent d'agir et de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. S'il vous plaît partagez, cette info ne passe pas dans les grands médias…

Sources:

-Usbek et Rica: https://usbeketrica.com/article/pergelisol-fonte-70-ans-plus-tot-climat

-Reporterre : https://reporterre.net/La-fonte-express-du-pergelisol-en-Arctique-canadien

-Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Perg%C3%A9lisol

-Ifremer: https://wwz.ifremer.fr/L-ocean-pour-tous/Nos-ressources-pedagogiques/Comprendre-les-oceans/Ocean-et-climat/Absorption-de-CO2-comment-l-ocean-regule-le-climat

-Yves Cochet, ancien ministre de l'écologie sous le gouvernement Jospin: https://blogs.mediapart.fr/vincent-lebreton/blog/290619/le-rechauffement-climatique-va-semballer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.