Voir tous
  • Diego ex machina

    Par
    Maradona, Mars 1986, Parc des Princes © José Maria Fernandez Maradona, Mars 1986, Parc des Princes © José Maria Fernandez
    La disparition de Maradona lève parmi nous autres, humains trop humains, une immense vague d’émotion, aussi haute que son talent. Dieu, titanesque, christique, Maitre…, autant de grandes figures mystiques pour tenter de qualifier l’inqualifiable. Presqu’un homme parmi les hommes. Plus qu’un Grand Petit Homme, un surhomme peut-être, un demi-Dieu. Nostalgie du souvenir, un certain 26 mars 1986...
  • Un coup d'épée dans l'eau ?

    Par
    Partout dans le pays, des femmes et des hommes se mettent en ordre de marche vers l’utopie d’une communauté fraternelle, solidaire, engagent leur parole dans le débat public. Dans l’arène médiatique, des cracheurs de feu enragent quand hier ils dénonçaient en vain la bureaucratie des structures institutionnelles et leur mode d’organisation hiérarchisée au service du contrôle social.
  • Au 9ème jour de confinement : conversion

    Par
    Après sa « Révolution », le chef de l’État opère sa conversion. Les voies du Seigneur sont impénétrables. Pareil à Paul de Tarse sur son chemin de Damas, Saint Macron alias Frère Emmanuel a recouvré la vue. Bientôt, prophétise-t-il, après les masques et les tests de dépistage, les écluses du ciel s’ouvriront et déverseront la céleste manne sur les hôpitaux et les personnels soignants.
  • Des pentes raides

    Par
    Il y a quelques jours, l’actualité faisait entendre une détonation médiatique, étouffée aujourd’hui par la déflagration contagieuse du coronavirus. L’écrivaine Virginie Despentes dénonçait sans ménagement les dominants. D’une émotion l’autre, ce que nous sommes ici conviés à dénoncer, ce sont les exactions et les pratiques abusives d'aucuns dont l’empire du désir ne connaît pas de limites.
  • Le virus nouveau est arrivé

    Par
    Les temps nouveaux charrient souvent des visions d’apocalypse. Peut-être conviendrait-il d’assigner à la pandémie actuelle un argument téléologique plus modeste sur le chemin de la Parousie. Dans l’attente que le Verbe fait chair ne survienne dans un grand bouleversement annonciateur de la fin des temps, le Logos viralisé ne circulerait-il pas parmi nous tel un signe précurseur ?