Mirapolis (poésie)

MIRAPOLIS

Jungle urbaine. © Vincent Bosc Jungle urbaine. © Vincent Bosc

 

Tout est vertical et dense :

Bâti – toits, autoroutes, stries, cathéters.

Nature aphone, jungle urbaine ;

Camée de mille icônes en papier glacé.

Les ruelles s’amoncellent 

Dans les yeux impérieux 

De celui qui sourit tout au long de la nuit.

Bleu coagulé.

La ville frisonne : de mille intériorités.

Cœur las, nuits strass.

D’exordes en diatribes, ses désirs font désordre.

Deux amoureux s’annulent de tendres cécités.

Deux laborieux s’amusent d’un long et lent baiser.

 

Vincent Bosc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.