Les anticorps

A l'instar de tout organisme vivant qui a besoin de défenses pour neutraliser les agents pathogènes qui l'agressent, les sociétés humaines ne peuvent survivre harmonieusement que si elles sont en mesure de s'opposer à la tyrannie et à l'injustice...

...ainsi la mondialisation néolibérale qui s'est peu à peu emparée de la planète après la seconde guerre mondiale et qui était l'apanage des classes sociales dominantes, va-t-elle être remise en question par la pandémie du Covid 19.

Le choc est si brutal qu'il a ébranlé les économies et les finances de tous les pays et fait vaciller les Bourses...

Assistons-nous donc à l'agonie du capitalisme ou bien à l'un des soubresauts spectaculaires dont il est coutumier afin de briser toute politique de régulation financière et d'ouvrir ainsi largement le champ de tir à tous les snipers ?

Le tsunami épidémique vient de montrer en tout cas, l'imprévisibilité sinon l'incompétence des Etats pilotés par les "élites" de la bourgeoisie mondiale qui n'avaient pas hésité à sacrifier la santé publique afin de respecter les règles comptables de la "bonne" gestion libérale...

Cette nouvelle "trahison des clercs", devrait ouvrir les yeux à toutes celles et à tous ceux qui ont été abusés par leurs discours sur la modernisation, les réformes indispensables, le culte des "premiers de cordée", l'indispensable "unité nationale", etc...c'est à dire par ce déplorable enfumage du ni gauche ni droite qui nous a conduit à la grande défiance du politique.

Mais il ne faut jamais désespérer des peuples. Ils recèlent des ressources quasiment illimitées et entretenues par l'instinct de survie.

Les globules jaunes, apparus soudain sur les ronds points le 17 novembre 2018, étaient le premier symptôme du réveil de cette immunoglobyne sociale et politique dont notre société a profondément besoin pour sa renaissance ; ils venaient renforcer et épauler nos globules rouges passablement anémiés par les inepties d'une "gauche de gouvernement".

Le printemps 2020 sera-t-il celui de la Renaissance ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.