Macronpatible ?

Nous verrons sous quarante-huit heures si la faute d'orthographe se mue en faute politique et surtout si la signification de la démission de Nicolas Hulot provoque dans le clan bourgeois un sursaut salutaire face à la gravité du problème écologique...

En effet la "bombe Hulot" n'a apparemment eu aucun effet à l'Elysée et dans le camp macronien, dont tous les caciques s'évertuent par leurs déclarations à minimiser l'importance en réduisant l'acte de l'écologiste médiatique à un burn-out...

Et pourtant, quel que soit le jugement que l'on porte sur Nicolas Hulot ainsi que la critique de son comportement qui reste inexplicable puisqu'il semble devoir s'excuser de son geste auprès des pouvoirs en place, il faut bien reconnaître que cet événement est majeur puisqu'il constitue un signal d'alarme pour notre survie.

En pointant l'impuissance politique française face à la dégradation de la planète, Hulot ringardise non seulement les simagrées de la COP21, cette manifestation dont la France était si fière, mais il nous alerte sur la proximité des catastrophes climatiques annoncées.

Aller chercher le rigolo Cohn Bendit pour lui succéder en dit long sur la problématique macronienne, essentiellement constituée des oripeaux de la communication, préférant jeter de la poudre aux yeux et de produire des faux semblants vis à vis d'une opinion publique anesthésiée et le plus souvent trompée par les oukases contradictoires des "experts" ; c'est en réalité l'aveu d'un sauve-qui-peut dans le désarroi gouvernemental de cet été de canicule et de coquecigrues.

Cette "élite" bourgeoise diplômée qui nous gouverne peut louvoyer de séminaire en séminaire, mais il lui sera difficile d'échapper à la sourde colère montante de cette "France d'en bas" qui est de moins en moins dupe de la prévarication nationale qu'on veut lui faire subir.

Et toi, cher Dany soixante-huitard, le "juif allemand avec qui nous étions devenus frère", j'espère que tu ne chanteras pas, avec la chorale des Marcheurs bénis-oui-oui" :

"Nous sommes tous des macron-courtisans !"

NB/ un sondage IFOP nous apprend que 78% des Français souhaitent que l'écologie soit une priorité dans l'action du Gouvernement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.