Comment troubler la farce électorale de 2022 ?

Dans un pays profondément traumatisé par une pandémie qui n'en finit plus de l'empêcher de vivre, l'absence d'horizon et de perspectives crée une atmosphère propice au surgissement d'une dictature voire au renforcement de l'autocratie technocratique présente à moins que...

...sur ce terreau de confinement et de résignation, dans une société entraînée malgré elle vers le conformisme et l'intolérance légaliste, avec le pays des droits de l'homme qui baigne désormais dans la mare boueuse du maccarthysme, un sursaut salutaire vienne remettre la république sur ses rails historiques, ceux de la liberté, de l'égalité et de la fraternité.

Mais si on peut raisonnablement estimer que la terrifiante menace virale serait écartée en 2022, le piège de l'élection présidentielle reste toujours là avec l'inévitable face à face Macron/Le Pen. C'est à dire l'alternative Charybde ou Scylla...

Il y a trois issues possibles pour conjurer cette désolante situation :

- toutes les forces de gauche s'unissent pour désigner un candidat commun qui s'engagerait à mettre en oeuvre un programme écolo-social dans le respect des minorités et de la démocratie* : malheureusement, le bon sens n'étant plus à l'ordre du jour, cette idée semble irréalisable compte tenu des divisions des protagonistes et de leurs ambitions carriéristes

- ces mêmes forces de gauche se mettent d'accord pour coopter un candidat emblématique et consensuel (du type Edgar Morin ou Henri Leclerc) qui s'engagerait à réviser la constitution pour instaurer une 6e République semi-parlementaire et nommerait, chaque année, un premier ministre différent, chargé de la réalité d'un pouvoir exécutif horizontal qui serait ainsi coordonné par Matignon

- dans le cas où les deux propositions précédentes ne seraient pas prises en compte, toutes les forces de gauche appelleraient leurs électrices et leurs électeurs à une abstention massive au deuxième tour !

Le suffrage universel doit assurer le bien public.

Nb/ cf la une du site du Figaro : "C'est gagné pour Macron en 2022 ?"

* ce programme existe, c'est celui qui a été conçu par la France insoumise

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.