Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2304 Billets

2 Éditions

Billet de blog 3 déc. 2021

La France est-elle devenue vraiment réactionnaire ?

Après la déclaration de candidature du Nosferatu de la droite nationaliste et le vote des militants LR en faveur du plus extrémiste d'entre eux, il me semble opportun de se questionner sur le véritable visage politique de notre pays...

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...est-il véritablement en train de basculer dans l'intolérance versaillaise la plus radicale ou bien subit-il, avec cette crise sanitaire interminable, la poussée d' un furoncle surgi dans le désarroi des classes nanties, qui manipulent les médias ?

Car il s'agit bien de cela puisque l'opinion publique est à 90% dépendante de l'humeur des classes possédantes.

Dans ses réflexions sur l'identité française, Fernand Braudel a bien noté que nous étions la synthèse sinon l'aboutissement des ces multiples courants qui ont traversé et façonné notre longue histoire.

La France de 2021 n'échappe pas à cette équation mais elle est en train de prendre conscience de la sombre gravité de l'ardoise politique laissée par "l'étrange défaite" de 1940, l'ignoble patriarcat de Vichy et la forfaiture gaullienne.

Le Connétable-Commandeur providentiel ayant disparu, la bourgeoisie désemparée n'a plus su à quel saint se vouer : après le giscardisme, elle a tâté de la social-démocratie et du pari de la collaboration de classe avec la technocratie des grands commis de l'Etat. Puis, le poison européiste est venu brouiller les cartes...

Tant et si bien qu'aujourd'hui, la bien-pensance politique bourgeoise s'est divisée et ramifiée en quatre ou cinq courants, du libéralisme au nationalisme, des courants qui ont tous néanmoins en commun le dogme de la doxa capitaliste basé sur le maintien de l'ordre social.

Mais si le tohu bohu réactionnaire a envahi l'atmosphère que nous respirons, rien (ni même les sondages dont bon nombre sont truqués) ne prouve que la population française soit majoritairement empreinte de cette idéologie racornie, moisie et délétère.

L'opinion publique est le fruit du bon sens populaire.

Faisons lui confiance !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette