"Vivre et en finir avec le mépris de la vie" (4)

Suite du nouveau texte inédit de Raoul Vaneigem

"Un irrésistible mouvement de bascule s'amorce partout dans le monde. Il a son rythme et ses conditions propres. La renaissance du vivant marque les premiers pas de l'être humain sur une terre dont il a été spolié. Ce renouveau n'a que faire de prophètes, de Cassandre, d'haruspices. Le défi l'indiffère, la résistance lui suffit...

Une révolution larvée, morcelée, parcellaire, émiettée cherche confusément le point de jonction où, dans une colère commune, l'individu et le collectif retrouveront la lucidité et leur unité.

La lourdeur du mensonge et de sa crédibilité avaient à l'époque de Goebbels le poids d'une vérité à laquelle la mystique nationaliste et le dynamisme du capitalisme prêtaient une cohérence illusoire.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Le dynamisme du capitaine d'industrie - que la focalisation financière et spéculative du capitalisme a laissé pour compte-n'alimente plus la moindre espérance d'amélioration sociale. Les multinationales brisent dans l'oeuf les politiques protectionnistes, nationalistes, souverainistes.

La faillite avérée des grandes vérités scientifiques gangrenées par le profit a entraîné dans la débâcle l'idée du progrès, longtemps perçue comme bénéfique, en raison du confort qu'elle procurait à la survie.

Les héritiers des experts qui jurèrent que le nuage de Tchernobyl avait évité le beau ciel de France ont discrédité irrémédiablement le milieu des savants en général et de la médecine en particulier. Je ne sais si l'autodéfense sanitaire ira jusqu'à l'automédication assistée mais il n'est pas douteux que la relation entre patient et aide-soignant prendra un tour moins mécanique, moins mercantile, plus humain, plus affectif.

A l'encontre des sondages, des baromètres statistiques et autres officines d'opinions préfabriquées, l'innovation et l'inventivité se donneront libre cours, explorant de nouveaux territoires, essaimant pêle-mêle aberrations et créations de génie. L'intelligence sensible triera, affinera, reconnaîtra les siens comme elle en use en recueillant les dons que la nature prodigue, sans réserve ni discernement.

L'intelligence sensible est la nouvelle rationalité."

(à suivre)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.