Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2396 Billets

2 Éditions

Billet de blog 5 oct. 2022

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

La grande révolution des femmes

C'est sans aucun doute l'un des phénomènes majeurs de notre époque et ce combat émancipateur des femmes va très certainement apporter une contribution essentielle à l'émancipation du genre humain et de la vie en société...

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...il est l'aboutissement d'une longue, d'une très longue histoire qui a mis aux prises l'homme et la femme dans des coexistences diverses, le plus souvent marquées par le désir de domination et de prise du pouvoir, au cours de l'évolution économique et technique du monde, induisant des situations codifiées par les religions.

C'est ainsi que le patriarcat est devenu la clé de voûte de nos sociétés et, partant, le fer de lance de l'exploitation de l'homme par l'homme...

De la rébellion magistrale incarnée par Zénobie à Palmyre aux héroïnes épiques du Moyen Age ainsi qu'aux "sorcières" qu'on immolait sur les bûchers afin de terroriser la gente féminine, les exemples de femmes révoltées par le sort qu'on leur assignait constituent une longue liste de ces martyres de l'émancipation.

Mais il faut bien admettre que le coup d'envoi de la révolte féministe s'est produit sous la Révolution française de 1789 avec Olympe de Gouges et qu'il s'est affirmé politiquement en 1871, avec le rôle essentiel joué par les combattantes de la Commune de Paris*.

Nous assistons aujourd'hui à l'éclosion des graines émancipatrices semées tout au long de l'histoire et qu'une pertinente série documentaire (mal) diffusée par la télévision en 1992, avait révélé au grand public avec "La montée au pouvoir des femmes"**

Car ce mouvement est universel : il concerne les femmes du monde entier, manipulées ou asservies selon les régimes des pays où elles vivent et où elles sont parfois victimes de l'obscurantisme religieux comme les Iraniennes ou les Afghanes en lutte contre la dictature islamiste !

Mais ce courant qui peut nous agacer à cause de son radicalisme et de ses excès (me too) n'est pas prêt de s'éteindre puisqu'il est devenu l'un des moteurs de l'Histoire comme l'avait affirmé Louise Michel qui estimait que la complémentarité entre les hommes et les femmes devait venir à bout de toutes les injustices...

D'ailleurs les mots "émancipation" et "révolution" ne sont-ils pas du genre féminin ?

* cf mon livre "Les 72 Immortelles" (tome 2) où j'analyse le rôle joué par la "Commune bis"

** une série de 3 téléfilms d'une heure, conçue et réalisée par Guylaine Guidez, déclinée en trois parties : "la révolte des poupées", "le complexe d'Antigone", "les pionnières"

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
2. B.B. King et la légende de Lucille
Il suffit d’avoir admiré son jeu tout en finesse et en agressivité contenue, d’avoir vécu l’émotion provenant du vibrato magique de sa guitare, d’avoir profité de sa bonhomie joviale et communicative sur scène, de son humilité, et de sa gentillesse, pour comprendre qu’il n’a pas usurpé le titre de King of the Blues.
par Zantrop
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere