Amphigouri politicien

La réponse du Jocrisse qui joue le rôle d'intendant du palais macronien n'a évidemment pas convaincu les moutons jaunes qui s'attendaient d'ailleurs à une jactance technocratique d'enfumage plutôt qu'à de véritables propositions destinées à répondre à leurs attentes...

...car il en est ainsi avec ces "élites" diplômées qui kornaquent les classes dominantes en veillant jalousement sur leurs intérêts, on accuse les "inévitables porteurs de pancartes ou de gilets" d'être de l'extrême droite ou de l'extrême gauche, d'être des enragés qui cassent pour jouir ou de pauvres benêts qui se laissent entraîner par des gueulards, des "black-blocs" fascisants formés par quelque Mabuse aux guérillas urbaines...

...et toute cette panoplie de contresens, de billevesées et de conneries entretient un climat de haine et de peur dont la bourgeoisie escompte qu'il permettra finalement, lorsque le mouvement se sera essoufflé, de rétablir l'ordre. Celui des "honnêtes gens".

Dans le tohu bohu des commentaires des commentateurs patentés, il en est un que j'ai retenu. Et je le fais volontiers car il s'agit d'un homme politique que je n'ai guère épargné depuis son suicide colérique : il s'agit de l'analyse intelligente et calme de Jean-Luc Mélenchon.

Faisant remarquer que cette émergence des "gilets jaunes" était un phénomène rarissime dans l'histoire (sans doute pourrait-on lui trouver une référence avec les Maillotins  en 1382 ?), le tribun de la France insoumise a bien compris l'originalité de ce mouvement spontané et non structuré dont les femmes sont les principales militantes, ce qui le rapprocherait de la mouvance communeuse.

Par ailleurs, il a bien noté que toute tentative de récupération serait vouée à l'échec car il faut bien admettre, comme l'écrit brillamment Daniel Cohen dans un livre qui vient de paraître, les temps ont changé : il y a une puissante aspiration de la base à se faire entendre !

Alors que va faire la France des nantis pour se maintenir en position dominante ?

L'histoire nous apprend qu'elle a plus d'une ruse dans son sac et qu'elle sait utiliser le mensonge comme l'un des beaux-arts !

Il est urgent d'aller ranimer la flamme du Fédéré inconnu !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.