14/18 l'intolérable vérité

51 mois de guerre totale mobilisant 65 Millions d'hommes dont 8 M de Français, ayant fait 8 M de morts dont 1,8 Allemands, 1,4 M de Français (dont 100 000 "poilus des colonies"), 1,2 M d'Austro-hongrois, 908 000 Britanniques, 650 000 Italiens, 117 000 Américains... Effroyables statistiques auxquelles s'ajoutent plus de 20 Millions de blessés et de mutilés. Pourquoi ?

Et pourtant la mémoire fraternelle de tous les êtres humains que l'on a obligé à s'entre-tuer, le sacrifice de toutes ces victimes privées de leur passage sur terre ou traumatisées dans leur corps et dans leur esprit, bref le simple respect de la dignité humaine ...nous font un devoir impérieux de répondre à ces questions :

1 - quelles sont les causes profondes de cet embrasement ?

2 - à qui le crime a-t-il profité ?

Je rejette toute action commémorative qui ne répondrait pas à ces deux questions fondamentales comme étant une insulte pour les sacrifiés de cette "grande guerre" dont je conserve le souvenir halluciné par les récits de mes deux grands pères qui racontaient l'horreur, l'un du "Chemin des dames" où il avait été blessé, l'autre de Verdun où il avait fait preuve d'héroïsme tout en devenant asthmatique.

C'est pourquoi j'ai fait preuve d'une grande sévérité et même de dégoût lorsque j'ai fait part de ma réaction totalement négative quand la télévision a diffusé le téléfilm"Apocalypse" de Daniel Costelle, qui "racontait" 14/18 avec des archives colorisées et un bruitage à l'américaine...afin de présenter la guerre comme un spectacle. Sans aucune explication historique !

Il suffisait pourtant de se rapporter à un texte du 28 septembre 1914, sous la signature de Lénine, pour essayer d'y voir clair. En voici des extraits :

"La guerre européenne, préparée durant des dizaines d'années par les gouvernements et les partis bourgeois de tous les pays, a éclaté. La croissance des armements, l'exacerbation de la lutte pour les débouchés au stade actuel, impérialiste, du développement du capitalisme dans les pays avancés, les intérêts dynastiques des monarchies les plus arriérées, celles d'Europe orientale, devaient inévitablement aboutir à cette guerre. S'emparer de territoires et asservir des nations étrangères, ruiner la nation concurrente, piller ses richesses, détourner l'attention des masses laborieuses des crises politiques intérieures...diviser les ouvriers et les duper par le mensonge nationaliste, et décimer leur avant-garde pour affaiblir le mouvement révolutionnaire du prolétariat : tel est le seul contenu réel, telle est la véritable signification de la guerre actuelle..."

Et Lénine dénonce justement une guerre de rapine de la bourgeoisie allemande contre la Serbie, guerre de diversion puisque elle porte le gros de ses forces militaires contre la Belgique et la France afin de les affaiblir et les piller. Car les bourgeoisies française et anglaise veulent mettre la main sur les colonies allemandes considérées comme étant un atout majeur du développement économique germanique

Nous sommes évidemment là au coeur des contradictions du capitalisme européen d'où sortira la guerre.

Sans entrer dans le détail, je peux affirmer ceci : le détonateur du conflit a été activé par la Bourse de Francfort à l'encontre de la City afin de favoriser la commercialité des productions industrielles allemandes. Et comme la City était associée à la Bourse de Paris depuis "l'entente cordiale", les Français ont été requis pour mettre sac à dos.

"On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels" (Anatole France)

NB/ quant aux profits (ils feront l'objet d'un prochain billet) ils sont à proprement parler inimaginables : ils sont scandaleux !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.