Démacronture ?

Ce néologisme qui personnalise l'oxymore "démocrature", désigne la nature du régime que nous propose aujourd'hui une Ve République qui ressemble de plus en plus à une autocratie plutôt qu'à une démocratie...

...et il me semble nécessaire (et salutaire) de pointer une fois encore dans ce 2100 ème billet, le dévoiement de la République française à quelques jours de la célébration de notre fête nationale !

Mais, entendons-nous bien, il ne s'agit pas d'un dénigrement comme on me le reproche parfois, mais de la critique la plus lucide et la plus ferme concernant un système de gouvernance devenu intolérablement inique et aussi intrinsèquement dangereux, dans la mesure où il précipite un pays profondément divisé vers le chaos social et la banqueroute...

Et ce n'est pas le casting semblablement "versaillais" qui vient de nous être octroyé qui peut modifier en quoi que ce soit l'inéluctable faillite d'une France gravement blessée dans son corps comme dans son esprit.

Il est d'ailleurs significatif que le muscadin élyséen ait choisi "un gaulliste social" pour finir son travail de destruction d'un modèle généreusement inspiré jadis par le CNR afin de reconstruire la cohésion nationale déchirée par l'occupation allemande...

Pourtant l'histoire nous a appris à ne jamais désespérer : après les tragédies et les heures sombres (voire très sombres) il y a des relevailles et même des jours heureux de communion populaire et d'un grand bonheur collectif !

Non les Français ne sont pas "tous des veaux" comme le disait ce général qui les méprisait parce qu'il avait, lui, "une certaine idée de la France" !

Chez nous, le peuple est majeur mais il reste infantilisé par les classes dominantes, qui profitent en 2020, de la grande peur engendrée par la pandémie pour le maintenir dans un état de résignation ; le pouvoir politique se retranchant derrière un pouvoir médical qu'il a lui-même institué.*

Mais la société des subterfuges a ses limites qu'une bourrasque peut balayer !

L'abstentionnisme recèle les graines de la révolte :

arrosons les...

* cf le superbe article sur les "plombiers en blouse blanche", en dernière page du Monde diplo

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.