Mon hommage à l'Insurgé

Il y a 130 ans, le 14 février 1885, mourait à Paris au 77 Boulevard St-Michel, un homme qui allait incarner la grande utopie salutaire du communalisme, le procureur de la misère, le "député des fusillés", Jules Louis Joseph Vallez, dit Jules Vallès.

Atteint par un diabète aggravé, il avait convoqué ce jour là en présence de sa fidèle amie Séverine, toute son équipe du "Cri du peuple" ; il leur avait confié l'avenir du journal et s'était éteint lentement dans l'obscurité de ce samedi d'hiver, froid et brumeux. Il avait 53 ans.

Le lundi 16 février, le corbillard des pauvres emporta l'Insurgé vers le Père-Lachaise. Au moins 100 000 personnes suivirent le cortège que surmontaient des drapeaux rouges et des drapeaux noirs. Deux haies de badauds s'étaient massées sur les trottoirs, arrondissant leurs parapluies pour se protéger de la pluie intermittente...

En tête du cortège Séverine et le docteur Guebhard, suivis des membres survivants de la Commune avec leurs écharpes.

Au Père-Lachaise où moururent les derniers combattants de la "Semaine sanglante", des immortelles jetées sur sa tombe couvrirent la dépouille de Jules Vallès d'un impressionnant drapeau rouge.

" Sta, viator ! Mais non, passant, ne t'arrête pas ! Va de l'avant sans te retourner pour saluer le passé. Droit en face ! Et ne perds pas de temps dans les cimetières." ("Le cri du peuple", 28 juillet 1884)

NB/[ Jules Vallès (1832/1885) a, toute sa vie, défendu la "liberté sans rivages". Cette passion libertaire en fait l'un des premiers avocats des droits de l'enfant et lui inspire une inépuisable indignation contre les enfers sociaux où croupissent les victimes d'un "monde mal fait". Contre l'autorité du Livre, Vallès choisit Le cri du peuple , journal qui engage avec ses lecteurs un dialogue en prise directe sur le présent. Ses livres mêmes sont autant de brûlots contre la culture institutionnalisée et le despotisme du passé. Quant à son engagement dans la Commune, l'auteur de L'insurgé en fait le couronnement d'une oeuvre et d'une vie : la "fête nuptiale de l'idée et de la révolution". ]

Le texte du NB est la quatrième de couverture d'une excellente bio de Jules Vallès par Corinne Saminadayar-Perrin, publiée dans la collection folio, chez Gallimard.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.