Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2347 Billets

2 Éditions

Billet de blog 14 sept. 2018

Quand l'Elysée se moque de la charité...

A l'instar de cette expression "l'hôpital se moque de la charité" qui voulait dire que "celui qui se moque pouvait être lui-même objet de raillerie", le sémillant Jupiter a prononcé hier au Musée de l'Homme, son grand discours sur l'éradication de la pauvreté, qui est en réalité l'expression de sa volonté de déconstruction sociale...

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...car il ne faut pas s'y tromper, même si la jactance présidentielle était fortement marquée par des accents de compassion et de sincérité, ce grand discours au look rocardien, est la profession de foi de la technocratie bourgeoise qui semble ignorer la lutte des classes*.

En prenant le pari du long terme, c'est à dire en privilégiant tout ce qui concerne la petite enfance, les promesses devenant virtuelles échappent désormais à cette obligation de résultats, qui conditionnera le jugement drastique du bien-fondé de sa politique.

Reliant cette manne ( ah ces repas à 1 euro dans les cantines scolaires ! ) à l'esprit général des réformes entreprises depuis un an, Jupiter a su habilement dialectiser son point de vue en faisant apparaître la convergence problématique de sa gouvernance : insister sur la fatalité du destin, c'est à dire pointer cette épée de Damoclès sociétale, qui fige les classes sociales.

Et de prétendre vouloir supprimer cette fracture en octroyant les moyens d'une promotion sociale !

Nous voilà revenus aux beaux temps de la Charte constitutionnelle octroyée par Louis XVIII à ses bons sujets !

Auguste Comte, réveille toi ! Tu as désormais un nouveau disciple sous ta bannière frappée de l'inscription "Ordre et progrès" ...

Pourtant le progrès technique n'est pas forcément social ni un moteur d'un mieux vivre, ce "nouveau destin" risque bien de n'être qu'un véritable retour en arrière, ignorant l'essentiel à savoir ce qui est propre à l'humain...

On peut évidemment remplacer la charité par la solidarité, c'est à dire l'altruisme religieux par l'assistance sociale laïque, mais on ne pourra jamais éradiquer le désir d'émancipation humaine qui conduit à l'égalité et à la fraternité. C'est à dire à sa dignité.

"Innovation" ou "modernité" ne sont pas des synonymes de "progrès" écrit Evelyne Pieillier dans Le Monde diplo.

Le progrès n'a de sens que concrètement émancipateur. Progrès de quoi, pour qui ?

La bouteille à la mer de la Commune porte ce message, qui est immortel.

* celle qui a succédé au Thiers-Etat de 1871

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis