Pour un nouveau 1er Vendémiaire (suite) ou comment échapper au temps macronien ?

Malgré la faible réactivité à mon précédent billet qui s'efforçait pourtant de combattre le pessimisme ambiant, je me permets de venir proposer pour le risorgimento de la gauche l'une des idées majeures de l'héritage communeux, qui pourrait par ailleurs constituer une réponse à l'un des sujets du bac philo...

...car j'ai toujours pensé qu'il fallait toujours faire confiance à l'intelligence politique collective plutôt que de s'en remettre aux analyses obscures et spécieuses des professionnels "politiciens" de la profession !

Ainsi on peut relever dans tous les débats nocturnes des Clubs rouges parisiens au cours de ce printemps du temps des cerises, cette affirmation de bon sens qui pourrait être le socle de toute hypothèse de forum représentatif de la pluralité des opinions et des points de vue : la démocratie ne peut éclore et se développer harmonieusement qu'à partir de cellules-souche limitées, de tailles suffisamment petites pour que le dialogue humain y soit perçu et pris en compte par tout un chacun.

C'est pourquoi j'ai manifesté mon approbation à la proposition Alliès de susciter la création de ces assemblées citoyennes, qui pourraient débattre des éléments et des termes d'une nouvelle Constitution républicaine.

Et la prochaine consultation électorale, qui est celle du renouvellement municipal, nous en fournit l'opportunité.

Mais, comment organiser dans chacune des collectivités françaises, un Forum-citoyen ?

C'est là où les résidus des anciens partis politiques pourraient être utiles dans la mesure où ils avaient bien su s'organiser pour les élections primaires relatives à leur camp...

Ce grand mouvement communal sinon communaliste, s'opposant à la verticalité du pouvoir macronard, serait à mon humble avis, tout à fait susceptible de mettre un terme au carcan de la Ve République, et  en conséquence de regénérer la démocratie française.

En tout cas, voilà une perspective pratique et réalisable au cours de l'autre moitié du quinquennat macronien.

Ainsi "les 72 Immortelles" nous permettraient d'échapper au temps de la dictocratie bourgeoise.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.